Pas folichonne, la Pride intégriste

12 juin 2015 – Les catholiques ultra d'Ecône ont prévu de consacrer leur samedi à expier nos péchés. Au programme, chemin de croix et «prière de réparation» en marge de la manif LGBT.

Des prêcheurs de haine admis aux élections

8 juillet 2013 – Les fondamentalistes allemands de Christliche Mitte prônent la pénalisation des rapports homosexuels, selon eux une perversion criminelle. Malgré cela, ils ont obtenu le feu vert pour se présenter au Bundestag.

Chasse aux intégristes prêcheurs de haine

12 nov. 2012 – Violemment sectaire, homophobe, islamophobe et antisémite, le site Kreuz.net sévit en toute impunité dans l'espace germanophone. Mais cinq de ses animateurs, dont un Suisse, auraient été identifiés. Tous sont prêtres.

Une ex-«first lady» dévote à la tête de Madrid

27 déc. 2011 – Epouse de l'ancien chef du gouvernement José Maria Aznar, Ana Botella hérite aujourd'hui de la Mairie de Madrid. Les gays et lesbiennes de la ville attendent au tournant cette opposante à l'avortement et au mariage homosexuel.

«Les Barbares ont libéré Rome des homosexuels»

7 avril 2011 – Vice-président de l'équivalent italien du CNRS, Roberto De Mattei se répand sur la «peste homosexuelle» et le «châtiment divin» qui menace la civilisation occidentale. Les appels au limogeage se multiplient.

Un mentor encombrant pour l'évêque de Zurich

19 juillet 2010 – Pourfendeur de l'ouverture envers la communauté LGBT, Mgr Eleganti a passé une quinzaine d'années dans une communauté sectaire intégriste dont le leader aurait été plusieurs fois condamné pour abus sexuels.

Ecône se rapproche du Vatican: Ça promet

26 janvier 2009 – La réhabilitation de la Fraternité Saint Pie X, partisans d’une opposition musclée contre les mouvements LGBT, confirme si l’en était encore besoin la dérive obscurantiste du Vatican.

Vous êtes à l’écoute de radio-cauchemar…

1er nov. 2005 – Parmi les premières radios à avoir opté pour la diffusion sur le net, celles de la droite dure, voire extrémiste. Si leurs émissions sont révélatrices de leurs idéologies et obsessions, la parano qui y règne, mêlée de complaisance crasse et d’amateurisme échevelé, s’avèrent aussi distrayants qu’un tour de train-fantôme.