Guide

Lausanne: le guide LGBTQ+

Lausanne guide gay LGBT
Photo: LT/Laurent Kaczor

Bars, clubs, saunas, associations, événements: tout l’essentiel de la vie lesbienne, gay, bi, trans* et queer à Lausanne.

Avec ses dénivelés qui lui donnent des faux airs de San-Francisco-sur-Léman, Lausanne a longtemps été considérée comme la «capitale gay» suisse. Sa vie nocturne et estudiantine, ses institutions culturelles et ses lieux communautaires continuent d’en faire carrefour apprécié des LGBTQ+ de toute la région, ainsi que des touristes de passage. Voici quelques-uns de ses incontournables…

Du café à l’apéro

Que ce soit pour lire, travailler dans une ambiance paisible ou un rendez-vous galant, la Couronne d’or est le parfait endroit. La nuit tombée, la sélection de musique pop, la lueur des bougies et la petite restauration invitent à y rester de longues heures. Y commander un brunch avec une «potion de la Couronne» est le meilleur moyen de commencer un dimanche d’hiver.

À la belle saison, au cœur de la cité historique, la Terrasse des Grandes Roches est un bar estival qui se situe sous les impressionnantes arches du Pont Bessières. L’endroit est friendly et l’ambiance y est décontractée. La carte propose de nombreux produits locaux et artisanaux.

Aucun drapeau LGBTQ+ n’est planté au Minimum, mais le lieu est résolument friendly. Situé directement au bord du lac, sur la Jetée de la compagnie, l’endroit offre une vue à couper le souffle et un accès direct pour se baigner. Longer l’interminable deck à la recherche d’une place pour bronzer est un bon moyen pour voir et être vu. Les jours de grand soleil, arriver avant 17h pour trouver une place assise!

Le soir et la nuit

Attention: certains clubs et établissements dansants restent fermés pour l’instant. Ceux qui ont rouvert exigent le certificat Covid.

Le MAD a largement contribué à faire de Lausanne un haut lieu du clubbing LGBTQ+ rayonnant bien au-delà de la Suisse romande. Aujourd’hui encore, les soirées gay du dimanche au MAD (GameBoy en format hebdomadaire et Bordello les veilles de jours fériés) sont une institution. Autour du 1er-Août, le Bordello Summer Gay Festival se décline sur plusieurs jours et dans plusieurs lieux, y compris sur le Léman avec une mini-croisière.

Soirée Bordello au MAD, Nouvel-An 2020.

Actuellement en exil et en attente d’un nouveau lieu, le Romandie est le lieu culte des nuits queer lausannoises, investi entre autres par le Collectif Intra (pour les soirées Extra) et le Collectif Qult (pour les Club Sandwich). Vous y croiserez probablement votre ex, l’ex de votre ex et on l’espère, votre prochain crush. Restez à l’affût d’une soirée avec les Sœurs Tignasses aux platines pour danser sur du Céline Dion toute la nuit.

Niché dans l’ancienne «rue gay» lausannoise, l’avenue Tivoli, le GT’s Lounge Bar est un bar LGBTQ+. Au sous-sous, le Backstage accueille régulièrement des drag shows de qualité et les soirées lesbienne LOL de l’association Lilith. Les nostalgiques du club 43&10 y trouveront des énergies similaires.

Royaume du kitsch et de l’amour, le Saxo est un «karaogay» hors du temps; un espace de liberté et de talent où les paroles des chansons se lisent sur des téléviseurs cathodiques. Le week-end, la scène est partagée par des drag queens expérimentées et des nouvelles venues (le Saxo est le premier lieu de performance pour bon nombre de queens de la région). En semaine, le légendaire Jacques se fait un grand plaisir de sortir ses archives photos et de raconter ses meilleures anecdotes en préparant l’un de ses délicieux Croque-Jacques. On vous conseille de déposer vos requêtes de chansons rapidement, le nombre de places est limité… et la concurrence féroce! Autre adresse hors du temps, le café Saint Pierre, bar-restaurant à l’ambiance chaleureuse. Le lieu propose de temps à autre des performances transformistes à l’heure du repas. Ce qui lui donne un petit air, certes plus moderne, de Chez Michou.

Le sexe

Réouverture des établissements dès le 31 mai.

Situé au bout de l’avenue Tivoli, le Pink Beach est le plus grand sauna de Suisse. Le personnel y est accueillant, l’hygiène irréprochable et les corps nus. On déambule dans des couloirs sombres à la recherche de partenaire(s) sur des remix de reines de la pop. Les amateurs de sensations fortes s’abandonnent dans l’antre du Bunker, dernier-né des multiples espaces de l’établissement. Les habitué·e·x·s s’y rendent volontiers les vendredis soir, samedis soir et/ou les dimanches après-midi.

Le Pink Beach Sauna.

Juste en face, le Trafick est un lieu d’ouverture et d’échange alternant soirées gay et mixtes. Des apéros coquins aux soirées kinky & fetish en passant par des événements pour cross-dressers et amateurs·trice·x·s, le consentement y est roi dans le respect de chacun·e·x.

La santé

Destiné aux hommes qui ont des rapports avec d’autres hommes, le Checkpoint conseille également les personnes trans* et leurs partenaires. Des services médicaux et infirmiers y sont proposés, notamment pour la prévention, le dépistage et le traitement du VIH/sida et des IST. L’équipe y est professionnelle, attentionnée et particulièrement bienveillante. Si possible, y aller sur rendez-vous afin d’éviter l’attente générée par les consultations sans rendez-vous.

Pour les femmes* qui aiment les femmes*, le groupe les Klamydia’s déploie de nombreuses activités en Suisse romande et a mis sur pied un ensemble d’outils et de ressources sur la santé, disponibles en ligne.

Les associations

L’offre de collectifs LGBTQ+ n’a cessé de s’élargir ces dernières années. Les plus établies sont Lilith, association de femmes homosexuelles créée afin de pallier l’absence de structure, de soutien et d’information pour les lesbiennes dans le canton de Vaud. L’association organise de nombreuses activités, dont les soirées non-mixtes LOL. L’autre association cantonale «historique» est Vogay. Initialement centrée sur les questions liées à l’homosexualité et à la bisexualité, elle a étendu son champ d’action à la diversité sexuelle et de genre. Elle défend les intérêts de toute la communauté LGBTQ+, sans discrimination aucune. Au programme, diverses activités récréatives ou informatives à l’attention de ses membres et du public. VoGay fournit également des informations, ressources et moyens de communication à l’attention des professionnel·le·x·s de la santé, de la formation et de tout autre domaine concerné.

Parmi les autres associations actives à Lausanne et dans le canton de Vaud, Rainbow Spot (information et soutien aux personnes migrantes LGBTQ+), Familles arc-en-ciel Vaud ou encore le Groupe de Travail Queer de la Grève des femmes, collectif qui lutte pour sortir des normes cishétérosexistes et genrées. Du côté des grandes écoles, PlanQueer est l’association LGBTQ+ de l’Uni de Lausanne et de l’École polytechnique (EPFL). Elle a pour but de sensibiliser sur le sujet au sein et hors de l’institution et de faire en sorte que la communauté queer ait davantage de reconnaissance et visibilité sur le campus, notamment à travers l’organisation d’événements.

Les événements

Lausanne a un calendrier culturel et festif très riche, qui accorde une large place aux publics et thématiques queer. L’Arsenic (et son merveilleux café), le Musée de l’Élysée (photographie), le prestigieux Théâtre de Vidy, les cinémas alternatifs Zinémas et Oblò ne sont que quelques-unes des adresses à visiter. Côtés festivals, on se remplit les yeux et les oreilles à la Fête du slip (célébrant toutes les sexualités, mai), au Festival de la Cité (musique et théâtre en plein air, juillet) ou encore au LUFF (Lausanne Underground Film and Music Festival, octobre).

Dernière mise à jour 01.07.2021

Aperçu des prochains événements dans la région

D’autres rendez-vous culturels, clubbing, associatifs ou cruising sont à découvrir dans l’agenda LGBTQ+

À lire également