Tendances Espagne

Miguel Bosé, icône des anti-masques

1er sept. 2020

Miguel Bosé dans une de ses vidéos publiées cet été.

La star gay de la pop italo-espagnole a multiplié les messages conspirationnistes et pseudo-scientifiques sur la pandémie, suscitant la consternation.

Qu’est-il arrivé à Miguel Bosé? L’acteur et chanteur italo-espagnol a brusquement disparu des réseaux sociaux ce week-end après une série de messages controversés. Les derniers portaient le hashtag #YoSoyLaResistencia («Je suis la résistance») et multipliaient les dénonciations liant 5G, vaccins, pandémie de Covid-19 et mesures de restrictions sanitaires. Le tout agrémenté de références à des théories pseudo-scientifiques et conspirationnistes, comme le très fumeux plan secret d’implantation de puces électroniques dans la population mondiale.

L’artiste de 64 ans est un monstre sacré de la pop dans le monde hispano-américain, ainsi qu’une icône gay suivie par des millions d’internautes sur Twitter, Facebook et Instagram. Dans les années 1990, il avait décroché une série de rôles marquants au cinéma, dont celui du juge travesti dans «Talons aiguilles» de Pedro Almodóvar, ou en France dans «La Reine Margot» et «Gazon maudit».

La dérive conspirationniste de Bosé a démarré le 1er juin, quand il a posté une vidéo montrant la foule se promener librement à Genève, tandis que l’Espagne était en confinement strict. «La Suisse comme les pays nordiques savent depuis le début qu’il y a un grand mensonge de la part des gouvernements, y compris celui de l’Espagne», avait-il commenté, rappelle «El País».

Soutien aux anti-masques

La popstar a encouragé ses millions de fans à prendre part aux manifestations anti-masques à Madrid, notamment celle du 16 août – promue par ailleurs par le parti d’extrême droite Vox. Bosé a toutefois concédé qu’il portait lui-même le masque à certaines occasions, même s’il disposait d’une dispense pour cause d’asthme.

Les prises de position publiques de l’artiste lui ont valu de nombreuses critiques, notamment dans le monde culturel, où il est qualifié d’«irresponsable». L’Espagne connaît depuis août une forte recrudescence des cas de Covid, particulièrement préoccupante dans la capitale.

Certains médias font l’hypothèse que ce militantisme débridé pourrait être lié à une situation personnelle douloureuse. Bosé est en effet en pleine séparation houleuse d’avec son compagnon de longue date, le sculpteur Nacho Palau. Ce dernier a demandé la garde de leurs quatre enfants.

À lire également