Monde Ukraine

Opération coup de poing contre la Pride d’Odessa

31 août 2020

Les heurts se sont produits sur le boulevard Prymorskyi. Photo: capture vidéo «Novosti Odessy»

Des nationalistes ukrainiens ont tenté de disperser violemment un rassemblement LGBTQ+ à Odessa, dimanche après-midi, faisant plusieurs blessés.

Un simple chaîne humaine devait marquer cette année la fierté LGBTQ+ à Odessa, annulée pour cause de Covid-19. Dimanche après-midi, les quelques dizaines de participants à ce rassemblement pacifique se sont heurtés à une opération coup de poing d’un mouvement d’extrême droite, Tradition et ordre. Ils ont été la cible de jets de projectiles et de spray au poivre.

La police a été d’emblée débordée, rapportent les sites d’information locale. Elle a tout de même fini par former un cordon de sécurité séparant les manifestants LGBTQ+ des militants de Tradition et ordre. Bilan de l’après-midi: seize arrestations et deux blessés du côté des forces de l’ordre. Un nombre inconnu de participants à la Pride auraient aussi été légèrement atteints, selon Odessa Pride.

«Agressivité et d’impunité»

Sur Facebook, le collectif a estimé qu’il n’avait jamais rencontré «une telle dose d’agressivité et d’impunité». Il appelle à des sanctions contre Tradition et ordre. Ce mouvement fondé par des vétérans de la guerre au Donbass a attaqué des événements LGBTQ+ à plusieurs reprises ces dernières années.

Le grand port ukrainien a célébré sa première marche des fiertés en 2016. Elle avait déjà donné lieu à des échauffourées entre extrémistes de droite et policiers.

À lire également