Community

BØWIE Awards Ceremony

Genève, sam 3 décembre, 17:30
Bars & Clubs

360° Fever Party

Genève, ven 23 décembre, 23:00
Agenda

Foucault en Californie

Lausanne, ven 2 décembre - sam 17 décembre

Pas de déguisements Jeffrey Dahmer svp!

Pas de déguisements Jeffrey Dahmer svp!
Jeffrey Dahmer après son arrestation, le 23 juillet 1991.
Dans la scène gaie de Milwaukee, où Jeffrey Dahmer avait fait de multiples victimes, l'engouement pour le tueur en série vedette de Netflix passe mal à l'approche de Halloween.

Ok, Halloween est le festival du mauvais goût, mais faut pas pousser non plus. Se costumer en sorcière, en ectoplasme ou en Dracula passe encore, mais en serial killer… Or, le plus à la mode en ce moment s’appelle Jeffrey Dahmer, protagoniste principal de deux séries Netflix à succès, dont une fiction produite par le prolifique roi du kitsch Ryan Murphy.

À l’approche de Halloween, cette année, il serait aussi un thème de déguisement prisé, selon LGBTQNation. Assez, en tout cas, pour que le site eBay propose (avant de les retirer) des panoplies Jeffrey Dahmer avec ses emblématiques lunettes fumées. À Milwaukee, ville où le psychopathe a sévi de 1978 à 1991, deux bars ont posté un message sur Facebook avertissant les fêtards qu’ils seraient refusés à l’entrée s’ils étaient déguisés en Jeffrey Dahmer.

«Ce n’est pas un costume»

«Nous nous réservons le droit de refuser l’accès à quiconque portera un costume haineux, raciste et généralement irrespectueux», a précisé le This Is It, un des plus vieux bars gais de la ville. «On ne veut pas mettre des clients dans la situation où ils auraient à voir ou à revivre quelque chose qu’ils ont vraiment vécu. Ce n’est pas un costume», a expliqué le patron du D.I.X à une télé locale.

Jeffrey Dahmer, alias le «Cannibale de Milwaukee», avait fait 17 victimes – des ados et des jeunes hommes gais de couleur pour la plupart, qu’il draguait dans les saunas et les bars. Il avait pu multiplier les meurtres et les démembrements sans véritablement attirer l’attention d’une police peu intéressée par les affaires de la scène homosexuelle et la disparition de jeunes Noirs en pleine hécatombe du sida.

.