Berne

BernPride

sam 3 août, 14:00
Lausanne
#places à gagner

Sleater-Kinney

ven 23 août, 19:30
Lausanne
#places à gagner

Drag Race France Live

sam 2 novembre, 18:30
Genève

La Rioule du 1er août

jeu 1 août, 16:00

Rencontres et VIH: Comment procéder?

Rencontres et VIH: Comment procéder?

Une infection au VIH bouleverse le comportement lors des rencontres – Christopher Klettermayer est bien placé pour en parler. Il partage les mille pensées qui lui passent par la tête dans le podcast Positive Life. Extrait.

«En tant que célibataire de longue date, j’ai une grande expérience des rencontres avec le VIH. C’est un défi sans cesse renouvelé, car on ne peut pas prévoir avec certitude la réaction de l’autre. Tout dépend de la manière dont on présente la chose. L’un des principaux écueils est de mettre d’emblée les pieds dans le plat: ‹J’ai quelque chose de très désagréable à te dire.› Mais avec le temps, j’ai appris à communiquer autrement et à mentionner le VIH comme en passant. J’ai changé progressivement de tactique.»

Coup de foudre dans un bar

Imaginez-vous dans un bar avec une personne, et vous sentez tout de suite que vous tombez amoureux. Vous échangez des questions, essayez d’apprendre à vous connaître. Vient alors le moment où vous vous demandez comment placer votre VIH dans la conversation?

Deux options se présentent: Option 1, le dire directement et plonger dans l’inconnu; cela a le mérite de soulager, mais comment gérer un éventuel rejet? Option 2, éviter le sujet pour ne pas casser l’ambiance, et plutôt attendre de voir comment les choses vont évoluer; vous pourrez en parler une autre fois.

La peste ou le choléra

À chaque date, j’ai le choix entre la peste et le choléra: le dire ou me taire. Gâcher le moment ou profiter de la soirée en toute légèreté, sans aborder le thème du VIH. Je suis tiraillé. Comment mes autres rencontres se sont-elles déroulées? J’ai absolument tout connu: silence paniqué et yeux écarquillés, avec l’envie manifeste de partir en courant; j’ai aussi eu droit à la très intelligente question: «Peut-on l’attraper en s’embrassant?»; un curieux m’a également demandé «Ah, et c’est comment?», un autre m’a dit «Et alors? Ce n’est rien de nos jours.» C’était la meilleure.

La peur de la peur

Je me suis souvent tu à propos du VIH, mais cette fois-ci, c’est différent; il y a quelque chose de spécial entre nous. Je veux en parler; je veux partager cette partie de moi. Je le dois, je le dois, je le dois.

Est-ce que je le dois vraiment? Pourquoi ne puis-je pas simplement savourer l’instant? Sans me tourmenter. Avant, je pouvais profiter du moment, me laisser aller à mes rêveries romantiques, déconnecter mon esprit, ne penser à rien. Y compris pendant l’acte sexuel. C’est le gros fardeau de ce virus. Je ne suis jamais seul. Le VIH est toujours présent, dans un coin de ma tête, la petite incertitude survient à chaque fois. La peur de la peur. La peur de la peur des autres.

Un sujet secondaire et non pas le message principal

Tout notre avenir dépend de la phrase suivante. Je dois transmettre l’information parfaitement. Nous y voilà: ‹Pourquoi est-ce que j’écris à propos du VIH? Oui, on m’a diagnostiqué le VIH il y a quelques années, et ça a été difficile à vivre, mais ça a été aussi l’excellente occasion de me confronter à moi-même et à ma sexualité.› Voilà, c’est sorti. J’ai évoqué le VIH au détour d’une phrase. Je n’accorde pas plus d’importance au virus, ce n’est pas le message principal. Je peux ainsi montrer que le VIH fait certes partie de ma vie, sans pour autant constituer un immense obstacle. Je ne t’entraîne pas là-dedans. C’est mon problème, et je l’ai parfaitement sous contrôle.»

Déterminez les axes essentiels de votre traitement contre le VIH et de votre vie avec le virus, et trouvez avec votre médecin le meilleur moyen de conserver une qualité de vie optimale.

ViiV Healthcare

ViiV Healthcare se concentre sur la recherche de nouveaux médicaments pour améliorer les résultats du traitement pour les personnes atteintes du VIH. Cela nous permet de mieux comprendre la maladie et la manière de la prévenir et de la traiter.
Nous sensibilisons les personnes atteintes du VIH à leur santé et nous nous mobilisons pour battre en brèche les préjugés sur le VIH.
– viivhealthcare.com

NP-CH-HVU-WCNT-240010/03.24