Goodbye, Mr. Pinkwashing…

12 juillet 2020 Seule figure ouvertement gay de l’administration Trump, Richard Grenell s’est mis en retrait après deux ans d’hyperactivité controversée, notamment sur le dossier LGBTQ+.

Bouillon de culture saveur Trump

1er avril 2020 Twinks 4 Trump, nébuleux groupe de trolls gay, a organisé une «Soupe au Corona» au moment de l'explosion de l'épidémie à New York. Un événement qui en dit long sur la perception de la crise par une certaine Amérique.
🗨1

Pas facile d’être un «gay for Trump»

4 juillet 2017 Un rassemblement organisé par un groupe de soutien LGBT au président des Etats-Unis, samedi à Washington, s'est soldé par un embarrassant fiasco.
🗨3

L’ambassadeur pour les droits LGBTI maintenu sous Trump

15 février 2017 Le poste créé sous la présidence Obama pour la défense internationale des minorités sexuelles n'a pas été sabré – un signe de plus de l'ambiguïté qui caractérise la nouvelle administration sur ce thème.

Première salve de paillettes contre le vice-président

20 janvier 2017 A la veille de son investiture, Mike Pence a eu droit à une dance party queer sous ses fenêtres. Comme un rappel que les LGBT ne resteront pas les bras croisés pendant le mandat de l'ultraconservateur No.2 de la Maison-Blanche.

Milo Yiannopoulos, «un mix entre Oscar Wilde et un pitbull»

23 juillet 2016 http://rue89.nouvelobs.com/2016/07/22/mix-entre-oscar-wilde-pitbull-milo-yiannopoulos-lultime-troll-264746|Fan de Trump, raciste et misogyne, ce jeune journaliste Britannique de 32 ans a été banni de Twitter. «L’utime troll» est aussi un gay assumé qui dézingue volontiers au sein de la communauté LGBT. « Un mix entre Oscar Wilde et un pitbull » : Milo Yiannopoulos, « l’ultime troll » https://t.co/NSJSZz8GUw pic.twitter.com/NZs3mwZKc6 — L'Obs (@lobs) 22 juillet 2016

Mike Pence, l’atout homophobe de Trump

15 juillet 2016 Farouche adversaire de l'égalité pour les LGBT, le futur colistier de Donald Trump devrait servir de caution à ce dernier auprès de l'électorat ultraconservateur.

Les Républicains LGBT roulent pour Trump

24 avril 2016 Log Cabin Republicans, réseau LGBT au sein de la droite américaine, tend la main au milliardaire populiste. Malgré un discours flou, il est «le candidat le plus gay-friendly», selon eux.