Tendances

«Chacun devrait avoir le droit d’être soi-même»

Le basketteur Marco Lehmann, 27 ans, est le premier athlète masculin à faire son coming-out public dans un sport collectif en Suisse.

Il en aura fallu du temps! Pour la première fois en Suisse, un sport d’équipe masculin est le théâtre d’un coming-out public. Dans une vidéo diffusée aujourd’hui par la Fédération internationale de basket, Marco Lehmann s’assume en tant que gay et encourage d’autres sportif à briser le silence. «Chacun devrait avoir le droit d’être soi-même», explique le basketteur de 27 ans. Le Zurichois est le premier athlète masculin à faire son coming-out public dans un sport collectif en Suisse. «Le temps est venu pour moi de profiter de la suite de ma carrière sans avoir à cacher ma vraie personnalité», peut-on lire sur son site web.

L’ancien joueur de Fribourg Olympic, l’une des meilleures équipes du pays, raconte que la question le taraudait depuis qu’il avait entendu un de ses coéquipiers, il y a quelques années, dire que les homos «feraient mieux de se suicider». Contrairement à sa famille et à ses amis, personne dans son club ne savait qu’il était lui-même gay.

Du basket traditionnel au 3×3

Celui qui suit par ailleurs des études d’architecte-paysagiste a confié avoir souffert d’une grosse déprime fin 2019, qui lui a fait remettre en question son engagement dans le basket traditionnel. Il s’est tourné vers le 3×3, qui se joue dans une configuration réduite et est en plein essor. Son club, Team Lausanne, est l’un des meilleurs du monde.

«Si j’avais été joueur de tennis, j’aurais osé sortir du placard il y a longtemps, explique le jeune athlète. En individuel, on n’a pas de coéquipiers, seulement des adversaires, et ils doivent être battus, indépendamment de tout problème personnel», ajoute Lehmann.

Peu de précédents

Le sport masculin reste très frileux en matière d’homosexualité. Dans la prestigieuse NBA américaine, par exemple, il n’y a guère que l’Américain Jason Collins qui ait fait son coming-out en cours de carrière. En Suisse, le lutteur Curdin Orlik a franchi le pas l’an dernier, s’attirant de nombreuses félicitations, dont celles de Marco Lehmann. Les deux athlètes sont d’ailleurs devenus amis.

Pink Cross a salué la démarche du basketteur et souhaité qu’elle «intensifie l’effet domino qui se fait actuellement sentir en Suisse», selon son coprésident, Michel Rudin.

Thèmes: Basket  Sport  Suisse 

À lire également