Suisse Mobilisation

Une pride contre le racisme

29 juin 2020

Manifestation de Black Lives Matter à Charlottesville, Virginie, le 30 mai dernier. Photo: Jake Vanaman (CC BY-SA 4.0)

Du 2 au 4 juillet, la Pride Against Racism propose trois jours d’événements pour défendre et célébrer en Suisse romande l’esprit éminemment politique de la Pride.

«La première pride était une émeute menée par des personnes queer et trans noires.» C’est ce credo en forme de mémoire des luttes qui sous-tend l’initiative romande de fierté festive proposée conjointement par le Collectif radical d’action queer, Asile LGBT, Outrage collectif, Les foulards violets et plusieurs artistes.

Au sortir d’un mois des fiertés globalement forcé à la virtualité par la crise sanitaire, cette coalition associative rappelle que les personnes queer et trans* racisées étaient en première ligne d’événements historiques qui ont marqué le tournant décisif des luttes pour les droits LGBTQI+. Parmi elles Marsha P. Johnson et Sylvia Rivera, deux femmes trans* aux avant-postes des émeutes de Stonewall, en 1969.

Si Stonewall est le récit le plus cité historiquement, la Pride Against Racism évoque d’autres protestations, emmenées déjà dix ans auparavant par des personnes trans* – cibles les plus directes de la police, sur la base de leurs papiers d’identité – comme celles du Cooper Do-nuts, en mai 1959 à Los Angeles.

Mémoires réactivées

Soixante ans plus tard, ces mémoires sont réactivées par l’actualité des vagues de protestations antiracistes, qui rappellent l’urgence de travailler, de visibiliser, d’amplifier ces enjeux au sein même des luttes LGBTQIA+. La Pride Against Racism met en lumière cet espace politique de convergences et «s’engage à sensibiliser sur les sujets du racisme et de la suprématie blanche, ainsi que de visibiliser et empouvoirer les identités queer et trans* noires racisées».

Au programme de cette Pride Against Racism, des discussions, des performances, concerts, DJ sets, ateliers, accessibles en capacité limitée selon les divers lieux de l’évènement (voir programme détaillé par jour ci-dessous) et diffusées simultanément en livestream Facebook, en raison des restrictions et des mesures sanitaires imposées par le Covid-19. Les évènements sont ouverts à tou.te.s mais donneront priorité aux personnes queers, noires et/ou racisées, d’autres auront lieu en mixité choisie. Les associations organisatrices de l’événement précisent qu’une caisse de soutien circulera sur les lieux mentionnés. La totalité des fonds récoltés sera reversée aux associations antiracistes de la Pride Against Racism.

Plus d’infos sur la page FB du CRAQ

Programme complet

jeudi 2 juillet

16h : Ouverture des portes
17h-18h30 Lecture de texte suivi d’une discussion Asile LGBT
18h30-20h Prise de parole suivi d’une discussion animé par Batista Gleisson et Regards Croisés (en présentiel dans les locaux du Groupe sida Genève: attention pas de retransmission!)
20h -21h – Stand up – Edwin Ramirez
21h-22h – DJ set – Nelson Landwehr
22h30 – live Ash Calisto

Lieu: Salle commune des Vergers (6 rue des arpenteurs, Meyrin. Attention: capacité maximum de 100 personnes, accessible aux personnes à mobilité réduite, priorité aux personnes queers et racisées)

Vendredi 3 juillet

14h – Pique-nique en mixité choisie (personnes queers et racisées), atelier pancartes et infokiosque par le collectif Outrage
18h30 – Manifestation antiraciste à Genève
21h30-minuit – Projection de courts-métrages de Rosi Da Koyuncu suivi d’une discussion avec l’artiste + projection de films de Gemma Ushengewe

Lieux: Pique-nique rue Lissignol 8 – projections au Spoutnik (11, rue de la Coulouvrenière)

Samedi 4 juillet

16h – Ouverture des portes
17h-18h30 – Atelier par Les foulards violets
18h30-21h30 – Discussion et atelier sur les identités LGBTQIA+ et racisées par Laury, Ruth, Eve et Fran.
22h-22h45 – Performances DRAGX – Uma Hitte, Sabrina O Berlin, Miss Asha.
23h-1h – DJ set- Schufra Deshufra (Princes de Sikiláke)
1h-3h – DJ Bone Black
3h-5h – Mighty (Archipelagogo Club)

Lieu: Salle commune des Vergers (6 rue des arpenteurs, Meyrin. Attention: capacité maximum de 100 personnes, accessible aux personnes à mobilité réduite, priorité aux personnes queers et racisées)

2 comments

“priorité aux personnes queers et racisées” … la gôche bien-pensante genevoise dans toute sa splendeurs… vraiment de pire en pire! Ne vous étonnez pas qu’un nombre grandissant de personnes “LGBT+ concernées” se distancient de 360° & Cie (vous êtes beaucoup trop gauchistes, ce n’est plus tolérable)

En l’occurrence 360 ne fait que relayer l’information… et la lutte contre le racisme n’est ni de gauche ni de droite (la présidente de la commission fédérale est PLR et les premiers textes sur la reconnaissance des couples de même sexe ont été déposés par une Verte mais aussi par un libéral ! (Jean-Michel Gros).

Comments are closed.

À lire également