Lausanne

La Messe 3.0

sam 22 juin, 22:00
Lausanne

Extra Viewing Party

sam 22 juin, 18:00
Genève

Le Temple: Fusion

sam 6 juillet, 23:00
Montreux
#places à gagner

Henry Moodie + Lauren Spencer Smith

ven 5 juillet, 20:30

«On manque d’espaces donc on prend l’espace!»

«On manque d’espaces donc on prend l’espace!»
"Si on peut envoyer un homme sur la Lune, pourquoi ne pas les y envoyer tous?" pouvait-on lire sur une banderole de la Goudou Manif 1982. Photo: capture Archives RTS

Un «collectif de gouinexs en tout genre» marchera à travers Genève ce vendredi. Un hommage à la pionnière Goudou Manif de 1982, mais aussi une protestation contre l'institutionnalisation et la récupération des visibilités lesbiennes en 2024.

«Hors de la nuit des normes, hors de l’énorme ennui.» Derrière cette bannière poétique, quelques centaines de femmes venues de toute la Suisse, mais aussi de France et d’Allemagne, étaient descendues dans les rues de Genève, le 22 mai 1982. Ce tout premier éclat de visibilité lesbienne en Suisse romande a marqué les esprits, aussi bien des participantes que des témoins et des téléspectateurs·ice·x·s qui ont découvert – peut-être pour la première fois – des personnes homosexuelles, certaines à visage découvert, d’autres à peine dissimulées derrière un maquillage carnavalesque.

Vous savez quoi? On remet ça ce vendredi 26 avril, presque quarante-deux ans plus tard, à l’initiative d’un «collectif de gouinexs en tout genre» qui se décrit comme «anti-fasciste, anti-capitaliste, anti-racistes et anti-TERFs*». Un engagement que ne renierait sans doute pas le très politisé groupe Vanille-Fraise du début des années 1980. Pour les organisatrice·x·s de la Goudoux Manif 2024, il y a évidemment un hommage aux précurseure·x·s, mais ielles soulignent que «les luttes gouines ne se sont pas arrêtées après 82 à Genève et ailleurs, on continue de s’organiser contre l’hétéro-cis-patriarcat.»

Au-delà de la visibilité

Ce défilé va coïncider avec la Journée de la visibilité lesbienne, mais est-ce encore un enjeu important à l’heure où de nombreuses personnalités ont fait leur coming-out? «Les lesbiennes qui sont visibilisées aujourd’hui sont majoritairement des femmes cisgenres blanches et riches. Elles ne représentent pas la multiplicités des gouinexs, pas toutes cis, pas toutes blanches, pas toutes riches, pas toutes minces, pas toutes valides, etc.» précise le collectif. «On organise cette manif dans un but qui va au-delà de la visibilité, un concept développé par la capitalisme qui veut s’approprier nos identités et réduire nos luttes à des questionnements individualistes et néolibéraux. On est irrécupérables, on manque d’espaces donc on prend l’espace.»

Le rassemblement est prévu dès 16h au Nadir (Uni Mail) en mixité «gouinexs en tout genre», pour la préparation des banderoles et diverses activité. Départ de la manifestation à 19h. «Elle est ouverte à touxtes nos camarades trans, pédés et bi·e·x·s et à nos allié·e·x·s et complices hétéros et hétéras. Et s’iels apportent du champagne c’est encore mieux!» La marche se terminera en «mini-boum pour maxi-goudoux» en plein air au parc des Cropettes ou à Lestime, selon la météo.

Goudoux Manif

Pour en savoir plus:
La Goudou-Manif au Téléjournal de la TV suisse romande, le 22 mai 1982
La Goudou Manif a 40 ans! Mini-jeu vidéo présenté par Lestime et Queer Code

* TERF, acronyme anglais pour «féministe radicale excluant les personnes trans»