Pour sauter à pieds joints dans 2019

Boulimique, atomique, érotique ou fantastique, on aura l’embarras du choix pour ce réveillon 2019 dans les lieux LGBT de Suisse romande et d’un peu plus loin.

A Lausanne c’est une tradition qui ne se perd pas: le MAD vous passer la nouvelle année sous les paillettes et les lasers, les yeux rivés sur les muscles appétissants des gogo boys. Sur deux dancefloors, la Bordello de Nouvel-An met aux platines, entre autres, Karl Kay, Anthony May et Alan Taylor. En attendant l’ouverture des portes du MAD, le GT’s accueillera les clubbers pour un apéro en musique, voire pour le dîner de fête, signé du chef Thomas Nanni. Quant au Saxo, il se mettra à l’heure des années folles. La Gatsby Party verra défiler une brochettes de drag queens, avant un karao’gay qui se poursuivra jusqu’au petit matin. Pour un réveillon plus chaud encore, cap sur le Pink Beach, qui vous fera cuire à l’étuvée toute la nuit et malaxer par des mains expertes. Juste en face, le Trafick met au menu un show drag queens et trois performeurs XXX à dévorer tous crus.

Du côté de Genève, le réveillon le plus attendu se déroulera du côté de la Fonderie Kugler. La troupe des Genevegas vous invite à enfiler votre plus beau slip pour une fête atomique et tropicale riche en surprises postapocalyptiques. Bikini Bombshell irradiera de musique avec les DJs Nast Wallace et Nina Nana prêts à appuyer sur le bouton rouge. Les bars de la place feront aussi crépiter leurs spotlights, que ce soit le Nathan, avec Nicodisco, le Phare avec DJ Lea ou la Bretelle avec DJ Poulpita et DJ Mitch.

Et ailleurs? Sur la Riviera vaudoise, le Il b, désormais installé au 1814 Wine Corner de La Tour-de-Peilz entrera dans 2019 avec boa, soie et sequins pour un réveillon sur le thème «elegance drag»!

Outre-Sarine, la grosse soirée gay du Nouvel-An se déroule à l’Alte Kaserne de Zurich. Gay NYE in Wonderland vous invite à traverser le miroir avec en vedette les DJs de progressive house Thomi B et Tokee. Une seule soirée estampillée LGBT à Berne: on y dansera au Frauenraum sous la direction d’Ina Valeska, Apeiron et Nina Wach. Une soirée de soutien à Schamlos, 1re édition du festival de porno queer et féministe (du 30 janvier au 2 février). Enfin à Bâle, le Heimat sera aux mains de DJ Juiceppe pour Glitter Factor, une soirée mixant electro, disco, punk et pop.

On vous souhaite le plein d’émotions et de belles rencontres!

À lire également