Monde

Benoît XVI «outé» par sa vieille copine d’uni

Figure de proue des catholiques contestataires allemands, Uta Ranke-Heinemann balance: le Pape, qu’elle a connu étudiant dans les années 1950, désirerait les hommes. Selon elle, son regard, lorsqu’il est en compagnie masculine, ne trompe pas.

Fille de l’ex-président allemand, Gustav Heinemann, la théologienne Uta Ranke Heinemann en est sûr et certaine: Benoît XVI est gay. Et d’après elle, ça crève les yeux! La dame, qui connaît Josef Ratzinger pour l’avoir côtoyé sur les bancs de l’Université de Munich en 1953-1954 balance, dans la version allemande du magazine en ligne «Vice»: «Il a toujours eu quelque chose d’un cardinal, extrêmement doué et en même temps dénué de tout érotisme. C’était à l’époque. Je dois dire que je le tenais pour absolument asexué.»

Mais, selon cette iconoclaste de 84 ans (excommuniée en 1970 après avoir nié le principe de l’immaculée conception), l’attitude du futur pape a évolué avec l’âge. «Maintenant, je collectionne des photos de lui. Il y en a une avec Tarcisio Bertone, son nouveau secrétaire d’Etat. Quelque chose attire l’attention de [Benoît XVI] et il lui fait comme un clin d’oeil, et j’ai pensé… mais vous voyez très bien ce que je veux dire», lance-t-elle au journaliste qui s’est présenté à elle en tant que gay.

Sans doute Uta Ranke-Heinemann a-t-elle également sur son ordi la vidéo culte du spectacle de Noël 2010 au Vatican, où des acrobates à demi-nus et aux pantalons moulants virevoltaient devant la Curie en pâmoison (voir ci-dessous, on ne s’en lasse pas). A noter que David Berger, un autre théologien allemand contestataire, a déjà glosé sur l’orientation homosexuelle de Josef Ratzinger dans son livre de 2010 «Un théologien gay dans l’Eglise catholique». Il y affirme qu’elle est même un secret de polichinelle dans les milieux ecclésiastiques allemands.

_________________
23 déc. 2011   Thèmes: Étiquettes : , , , ,

3 comments

pas de problème, je leur laisse les « beaux’ mecs, je prends la porte-manteaux 😀 Enfin, si elle veut, bien sûr…

Mais comment, vous ne les avez pas reconnus ? Marie-Madeleine avec Matthieu, Marc, Luc et Jean, ça saute aux yeux !

Comments are closed.

À lire également