Agenda

Arosa Gay Ski Week

Arosa, 21 janvier 2023 - 28 janvier 2023
Bars & Clubs

Babylon LGBT Party

Lausanne, sam 17 décembre, 23:00
Bars & Clubs

HRDR #12

Bâle, sam 17 décembre, 23:00

Les associations LGBTIQ+ suisses taclent la FIFA

Les associations LGBTIQ+ suisses taclent la FIFA
Photo: Daniel Barnbeck
Un kiss-in s'est tenu devant le musée zurichois de la Fédération de foot, accusée de fermer les yeux sur la politique LGBTIQphobe du Qatar, hôte du Mondial.

À douze jours du premier coup de sifflet du Mondial controversé au Qatar, ce sont les oreilles des pontes de la FIFA qui ont sifflé, ce midi dans le centre de Zurich. Pink Cross, Transgender Network Switzerland et la LOS, en collaboration avec l’organisation internationale All Out, ont organisé ce midi un rassemblement accompagné d’un kiss-in devant le musée de la Fédération internationale de foot. La manifestation a réuni quelques dizaines de militant·e·x·s sous le slogan «Kick away the hatred» («Dégagez la haine»).

L’action visait à rappeler la situation des droits humains dans l’État du Golfe, singulièrement en matière de droits des LGBTIQ+. L’homosexualité y est encore un délit passible de 5 ans de prison, et (théoriquement) de la peine de mort en vertu de la Charia. Des arrestations et des thérapies de conversion forcées y seraient également pratiquées.

Complaisance

Les autorités de Doha ont d’ailleurs prévenu que si les personnes homosexuelles étaient les «bienvenues», les manifestations d’affection ne seraient pas tolérées, pas plus que les drapeaux arc-en-ciel. Une garantie dont la FIFA semble s’accommoder, déplorent les organisations LGBTIQ+ suisses. «La FIFA n’a pas seulement une responsabilité envers les personnes qui assistent à la Coupe du monde, mais aussi envers toutes les personnes LGBT+ qui vivent au Qatar. Nous attendons d’elle qu’elle use de son influence auprès des dirigeants qataris et qu’elle s’engage pour une dépénalisation des personnes LGBT+ au Qatar. Il n’est pas trop tard.»

Rappelons que pas plus tard qu’hier, à la télé allemande, l’ambassadeur qatari nommé pour promouvoir le Mondial, Khalid Salman, a qualifié l’homosexualité de «dommage mental», selon des propos rapportés par l’AFP.