Bars & Clubs

Babylon LGBT Party

Lausanne, sam 17 décembre, 23:00
Community

BØWIE Awards Ceremony

Genève, sam 3 décembre, 17:30
Bars & Clubs

360° Fever Party

Genève, ven 23 décembre, 23:00

Étreins-toi

Étreins-toi
Photos de répétition de Skid ©Gregory Batardon
Dans Mondes flottants, les chorégraphes Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet explorent les sentiments d’insécurité et d’instabilité. Les pièces qui composent l'œuvre, à savoir Skid et Ukiyo-e, sont à découvrir dès le 19 novembre au Grand Théâtre de Genève.  

«Quand tout est fluide et que rien ne peut être su avec une quelconque certitude, étreins-toi.» L’injonction du poème de Kae Tempest sert de fil rouge à la pièce Ukiyo-e («image d’un monde flottant» en japonais). Dans un monde en crise, comment réagir aux évènements qui ont lieu autour de nous? Comment choisir quand se laisser emporter et quand résister au courant? Telles sont les questions qui guident le travail des chorégraphes Sidi Larbi Cherkaoui et Damien Jalet dans le diptyque Mondes flottants.
 
Dans la pièce Skid de Damien Jalet, créée en 2017 pour la Göteborgs Operans Danskompani, les danseur·euse·x·s évoluent sur une surface inclinée à 34°, se voyant ainsi contraint·e·x·s à réinventer leur technique. Inspirée d’un rituel japonais lors duquel des hommes dévalent une pente sur des troncs d’arbres, la chorégraphie recherche le point de contact entre conscient et inconscient, résistance et abandon, équilibre et chute.  
 
La création Ukiyo-e de Sidi Larbi Cherkaoui répond à Skid par la recherche d’un mouvement ascendant. Elle interroge notre réaction aux différentes impulsions qui traversent nos corps: y céder ou y résister? La pièce explore aussi l’idée d’un processus cyclique d’osmose entre les êtres vivants et leur environnement. La scénographie d’Alexander Dodge y fait référence en évoquant les escaliers surréalistes d’Escher qui semblent tourner en rond.
 

Hokusai

L’influence japonaise est très présente dans les deux pièces. Ainsi, Cherkaoui évoque «des corps comme un bateau dans la vague» en faisant référence à la fameuse estampe de la Vague d’Hokusai. Ukiyo-e s’inscrit également dans la continuité de considérations sur les réactions aux situations de crise, une réflexion initiée au Japon lors du tsunami de 2011, alors que Cherkaoui séjourne à Tokyo.
 
Quant au paysage musical accompagnant la pièce Ukiyo-e, il est riche et varié. Le compositeur polonais Szymon Brzóska compose une musique contemporaine basée sur la tension – inspirée notamment par l’insécurité touchant la communauté LGBTIQ+ dans son pays d’origine. Aux côtés de sa composition résonneront la musique électronique d’Alexandre Dai Castaing, les percussions inspirées de musiques folkloriques japonaises de Shogo Yoshii et la voix de Kazutomi Kosuki.
 
En tant que nouveau directeur du ballet du Grand Théâtre de Genève et habitué de la maison depuis 2005, Sidi Larbi Cherkaoui considère Mondes flottants comme un état des lieux et un hommage à son prédécesseur, Philippe Cohen, décédé en juillet dernier.


 

Mondes flottants au Grand Théâtre de Genève, les 19, 22, 23, 24 novembre à 20h et le 20 novembre à 15h. Infos et réservations: gtg.ch