Culture Photographie

Les mâles aimés

6 janvier 2021

Courtesy of the Nini-Treadwell Collection © «Loving» by 5 Continents Editions

«Ils s’aiment» retrace en photographies des histoires romantiques entre hommes de 1850 à 1950. Cent ans d’amour gay.

«Pour vivre heureux vivons cachés», le proverbe fait encore trop souvent écho à la communauté LGBTIQI+ à travers le monde. Intitulé «Loving: A Photographic History of Men in Love 1850s-1950s», ce recueil d’images à la gloire de l’amour gay fait un contre-pied à l’aphorisme et ça fait du bien.

Courtesy of the Nini-Treadwell Collection © «Loving» by 5 Continents Editions

Le livre compile les recherches d’archives photographiques de Hugh Nini et Neal Treadwell. Depuis une vingtaine d’années, ce couple texan installé à New York s’est mis en quête de rassembler des clichés illustrant l’amour romantique de nos ancêtres. Ceux qui n’ont pas connu le résultat des votations contre l’homophobie en Suisse à 63,1 % le 9 février 2020, ceux qui n’ont pas connu la haine étatique envers la communauté LGBTIQI+ en Pologne et les camp de concentration gay en Tchétchénie, mais qui étaient déjà confrontés aux crimes à caractère homophobe.

Oh, l’amour!

Le couple a ratissé large pour trouver les centaines de photographies à découvrir dans le livre, à commencer par les marchés aux puces. Ces photos se rapportent au territoire américain, mais pas seulement. On y découvre des superbes portraits de couples australiens, bulgares, canadiens, croates, français, allemands, japonais, grecs, lettons, britanniques, russes et serbes.

Courtesy of the Nini-Treadwell Collection © «Loving» by 5 Continents Editions

La plupart de ces couples d’hommes affichent des sourires radieux, des regards illuminés par l’amour. Mais il est impossible pour le lecteur de faire abstraction de la réflexion que derrière chacune de ces photographies se trament des romances souvent interdites, difficiles et des émotions étouffées pour se conformer aux codes de la société hétéronormée. En filigrane au gré de ces réalités sociétales de 1850 à 1950, se profilent la révolution industrielle et l’évolution dans des domaines comme la mode, la coiffure et le design automobile.

Courtesy of the Nini-Treadwell Collection © «Loving» by 5 Continents Editions
«Loving: A Photographic History of Men in Love 1850s-1950s», de Hugh Nini, Neal Treadwell et Paolo Maria Noseda, paru en français sous le titre «Ils s’aiment: Un siècle de photographies d’hommes amoureux (1850-1950)» aux éditions des Arènes.

Laisser un commentaire

*

À lire également