Culture Cinéma

«A Perfectly Normal Family» face à la transidentité

21 oct. 2020

Dans son premier long-métrage, la réalisatrice danoise Malou Reymann traite un sujet complexe avec délicatesse et justesse. Des places à gagner!

Thomas, Helle, Caroline, 14 ans, et Emma, 12 ans, forment une famille aimante, heureuse, apparemment parfaite. Jusqu’à cette double révélation choc: Thomas est une femme, s’appelle désormais Agnete, et Helle demande le divorce. Deux annonces dures à digérer pour les filles, surtout pour la cadette. Elle ne comprend pas, elle ne veut pas ce changement brutal qu’elle va avoir du mal à vivre, notamment face aux sarcasmes sexistes dont Thomas/Agnete fera inévitablement l’objet.

Passée derrière la caméra, l’actrice danoise, Malou Reymann livre une histoire inspirée de sa vie personnelle, son père ayant décidé de changer de sexe alors qu’elle avait 11 ans. Elle a choisi de raconter l’histoire de se père transgenre en adoptant le point de vue des enfants, surtout celui de la cadette, plus fragile que sa grande sœur, se plaçant à hauteur de la fillette qu’elle était. Tout en offrant une vision sobre et intelligente de la transidentité en évitant la fiction à thèse, sondant les émotions et le vécu de chaque personnage, elle se concentre plus particulièrement sur la relation entre Emma et son père.

Délicatesse et humanité

Prônant la tolérance, donnant l’image d’un quotidien à la fois banal et extraordinaire, Malou Reymann signe, avec une touche d’humour, un drame attachant, juste, prenant, plein de délicatesse et d’humanité. Il est de plus porté par d’excellents comédiens, à commencer par Mikkel Boe Følsgaard, dont la performance est d’autant plus notable qu’il n’est pas un acteur trans. Quant à la jeune Kaya Toft, elle impressionne en nous offrant toute une gamme de sentiments et d’émotions, passant de l’incompréhension à la colère et à la honte. Remarquable, c’est la révélation du film.

Sortie le 28 octobre. Dix invitations (valables du lundi au vendredi) à gagner pour découvrir «A Perfectly Normal Family» dans les salles de Suisse romande. Inscrivez-vous!

À lire également