Agenda

Arosa Gay Ski Week

Arosa, 21 janvier 2023 - 28 janvier 2023
Bars & Clubs

360° Fever Party

Genève, ven 23 décembre, 23:00
@vousgam
Culture
#drag show

Dragâteloises

Neuchâtel, sam 10 décembre, 19:00

Coccinelle s’est envolée …

La star transsexuelle est morte lundi à Marseille. Chanteuse, comédienne, meneuse de revue et grande séductrice, elle fut en France le premier homme à oser franchir le pas de la réassignation sexuelle, en 1958.

Né à Paris en août 1931, Jacques-Charles Dufresnoy, alias Coccinelle, son nom d’artiste, était devenu à l’état-civil Jacqueline-Charlotte Dufresnoy après son opération en 1958 à Casablanca (Maroc). Coccinelle était alors devenue l’icône de la cause transgenre en France.
«Tout petit déjà, vers 4 ans, j’ai compris que j’étais différent… J’étais une fille! Mais personne ne le voyait! J’étais Jacqueline prisonnière du corps de Jacques.»
Sa carrière d’artiste avait débuté en 1953 Chez Madame Arthur, célèbre cabaret parisien de transformistes, avec une chanson de Danièle Darrieux tirée du film Premier rendez-vous. Elle était devenue, dans les années 60, une star incontournable du showbiz parisien jusqu’à la consécration: son nom en lettres rouges sur le fronton de l’Olympia en 1963. Elle a connu ensuite une notoriété mondiale tournant pendant vingt-cinq ans dans le monde entier.
Parmi les messages qui affluent sur son site depuis l’annonce de son décès, on peut lire «Nous sommes toutes un peu tes enfants pour avoir suivi plus tard le chemin que toi et tes amies avez emprunté en premières de cordée»… «Elle a éclaboussé le monde par sa beauté, dorénavant il y a dans le firmament une étoile supplémentaire qui brillera éternellement. »

Livre d’or du site web de Coccinelle