La Chaux-de-Fonds

Bang! Bang!

mer 15 mai - sam 25 mai
Lausanne
#Théâtre

Il n’y a que les chansons de variété qui disent la vérité

mer 15 mai - sam 25 mai
Genève
#exposition

Ex-eroticis: Art et fierté du livre secret

ven 26 avril - ven 31 mai
Genève

Barbi Recanati

dim 26 mai, 20:00

Conchita, reine d’Europe!

L'Autrichienne Conchita Wurst a remporté l'Eurovision 2014 après avoir enthousiasmé à l'Ouest comme à l'Est du continent. Elle a même fait un tabac auprès du public russe.

Les bookmakers en ont été pour leurs frais, ce soir, au Concours Eurovision de la chanson. L’indéboulonnable commentateur de la RTS aussi. Jean-Marc Richard, qui a assommé les téléspectateurs avec sa géopolitique de pacotille, a répété au moins 20 fois que la chanson autrichienne «polarisait» le continent. Eh ben non: c’est bien «Rise Like a Phoenix» de Conchita Wurst qui a remporté haut la main l’édition 2014 du concours. Elle a déjoué les pronostics de ceux qui pensaient que toute la partie orientale de l’Europe rejetterait en bloc cette performance d’un artiste travesti, et barbu qui plus est.

Provocation?
En fait, les Pays baltes, ceux des Balkans et du Caucase, ainsi que l’Ukraine ont accordé leurs votes à l’Autriche. Même la Russie lui a donné 5 points, surtout grâce aux votes du public qui a classé Conchita 3e – inutile de préciser que le jury officiel a nettement moins apprécié. En Biélorussie, les experts ont tous classé «Rise Like a Phoenix» dans les cinq dernières places du concours. Les téléspectateurs, eux, l’ont mis au 4e rang de leurs favoris.

Là-bas comme ici Conchita aura sans doute bénéficié un peu du coup de pouce de quelques politiciens russes et biélorusses, scandalisés par cette incarnation de la décadence, selon eux – une «provocation» ambulante contre la Russie et ses lois antigay. Sauf que les artistes ambigus, voire transgenres, s’apprécient à l’Ouest comme à l’Est, où le public acclame des créatures aussi improbables que l’Ukrainien Verka Serduchka ou le Bulgare Azis.

Entre grotesque et émotion
Et puis, malgré son nom de scène digne d’un mauvais cabaret de drag-queens, Miss Coquillage-Saucisse a un magnétisme qui fait son petit effet, avec ses grands yeux étoilés. Interprétant sa chanson ultraglamour, kitsch comme une B.O. de James Bond, le jeune Thomas Neuwirth (son vrai nom), 26 ans, avait tout d’une vraie diva, y compris un trouble qui ne tenait pas qu’à la barbe. «Diva» comme une certaine Dana International, chanteuse transsexuelle israélienne avait remporté l’Eurovision il y a seize ans. Ça nous rajeunit.

2 thoughts on “Conchita, reine d’Europe!

  1. Très bon cru que cette eurovision! Toutes les chansons qui ont fini en tête étaient plutôt pas mal, surtout les hollandais. Dommage qu’il faille se taper les commentaires de Jean Marc Richard. On dirait qu’il y va en touriste, en racontant au micro tout ce qui lui passe par la tête. Et non seulement on paie ça avec la redevance, mais en plus, il gâche l’émission.

  2. J’étais sur place dans la salle de la B & W Hallerne de Copenhague. Le public était unanime: la prestation de Conchita fut exceptionnlelle. Une des plus belle voix de cette soirée. Conchita possède vraiment une superbe voix! Comme l’a dit Conchita juste après avoir gagné le Concours: « que cette victoire, soit une consecration en faveur de la paix et de la tolérance ».

Comments are closed.