Tendances

Le Père Noël crèche chez un couple gay

Pour une raison mystérieuse, deux New-Yorkais se voient inondés de courriers adressés à «Santa Claus» chaque mois de décembre. Cette année, les deux hommes ont pris les choses en main.

Un vrai conte de Noël à la new-yorkaise. A peine croyable, s’il n’était rapporté par le prestigieux «New York Times». L’histoire, c’est celle de Jim et Dylan. Depuis quelques années, chaque mois de décembre, ce couple de gays visiblement aisés reçoit des lettres d’enfants adressées au Père Noël en personne. Sur les enveloppes, leur adresse exacte, dans le quartier bobo de Chelsea.

Jusqu’à cette année, les deux compères n’en faisaient pas beaucoup de cas. Mais en 2010, la pile d’envois a encore grossi: au total plus de 400 missives d’enfants sages, certaines particulièrement touchantes. Au point que les deux hommes décident de faire quelque chose. Ils réunissent leurs collègues, leurs amis, et jusqu’à leurs connaissances sur Facebook pour que chacun se charge de jouer les Pères Noël.

Mission accomplie, ou presque: quelques jours avant le réveillon, la moitié des courriers auraient ainsi été pris en charge. Le reste retournera au bureau de poste, à la disposition d’autres «Santas» improvisés.

Le réalisateur du reportage a confié avoir jeté l’éponge après plusieurs appels à des parents et des écoles pour tenter de percer le mystère. Pourquoi le bonhomme à la hotte est-il domicilié à Manhattan plutôt qu’au Pôle Nord? Jim et Dylan, après de longues recherches, ont eux aussi renoncé. Ils savent que, de toute façon, ils devront encore se retrousser les manches l’an prochain.

A vrai dire, l’histoire de Jim et Dylan a partagé les lecteurs exigeants du «New York Times», beaucoup y voyant un joli canular de saison. Alors, trop beau pour être vrai? Bah, c’est Noël après tout.

À lire également