Vos plans cul intéressent la Bourse

Grindr prépare son entrée sur les marchés financiers internationaux. L’app et son propriétaire chinois recherchent des fonds pour faire face à la concurrence dans le domaine des apps de drague gay.

«Achetez votre propre rejet!» A l’instar de Pink News, les médias gay ont réagi avec un dose d’ironie à la future entrée en Bourse de Grindr. Propriétaire de la puissante app de rencontres homosexuelles, le groupe chinois Kunlon, a indiqué qu’il préparait son dossier en vue d’une introduction sur les marchés internationaux. But de l’opération: «renforcer la compétitivité et aider l’affaire à se développer».

Récemment doublé par le chinois Blued, qui revendique 40 millions d’accros, Grindr compte plus de 27 millions d’utilisateurs dans 192 pays. Le succès de l’app pionnière des rencontres géolocalisée, créée aux USA en 2009 par le développeur Joel Simkhai, s’accompagne de critiques. Grindr est accusé de pratiques douteuses concernant l’exploitation commerciale de données clients (qui fait l’objet d’une plainte en Norvège), de failles de sécurité pouvant mettre en danger certains utilisateurs, mais aussi de favoriser l’exclusion et la discrimination au sein de la communauté.

En 2016, Kunlon avait déboursé 93 millions de dollars pour s’offrir la majorité du capital de l’app créée en 2009.

1 comments

Comments are closed.

À lire également