Suisse

Le dernier «triangle rose» invité à Delémont

Né en 1913, Rudolf Brazda évoquera son itinéraire d’homosexuel dans l’Allemagne des années 30 et sa déportation lors d’une conférence unique, samedi 4 septembre.

C’est un rendez-vous exceptionnel à plus d’un titre qu’accueillera la Bibliothèque municipale de Delémont, le 4 septembre prochain. Rudolf Brazda, le dernier survivant connu de la déportation des homosexuels sous le IIIe Reich y donnera une conférence. Invité par la Ville et l’association gay et lesbienne de l’Arc jurassien Juragai, il y retracera une vie et une expérience hors du commun. Il sera accompagné de Jean-Luc Schwab, auteur du livre «Itinéraire d’un triangle rose», qui assurera notamment la traduction.

Aujourd’hui âgé de 97 ans, Brazda a été interné au camp de concentration de Buchenwald de 1942 à 1945. Couvreur de profession, il avait auparavant pu vivre son homosexualité plus ou moins ouvertement. C’était au début des années 1930, sous le régime libéral de la République de Weimar. Il fut toutefois rapidement inquiété avec l’arrivée au pouvoir du nazisme, dès 1933. Brazda fut notamment arrêté en 1937 pour «débauche contre nature», une condamnation qui entraînera, quelques années plus tard, sa déportation sous le triangle rose, matricule 7952. Après sa libération par les troupes américaines, Brazda est resté dans l’anonymat jusqu’en 2008. Cette année-là, il se manifeste auprès des organisateurs de la Gay Pride de Berlin, où allait être inauguré un monument à la mémoire des victimes gay et lesbiennes du nazisme. Il est finalement invité par le maire de la ville Klaus Wowereit.

Rudolf Brazda viendra «en voisin» dans le Jura. En effet, il habite, depuis près de 60 ans, les environs de Mulhouse.

_________________
18 août 2010   Thèmes: Étiquettes : , , , , , , ,

À lire également