Lausanne
#non mixte

Zeus

sam 4 mai, 21:00
Genève
#Musique

Gaye Su Akyol

sam 18 mai, 20:30
Genève
#Musique

Billie Bird

ven 26 avril, 20:30
Lausanne

Bordello Chulo

dim 19 mai, 23:00

Les anti Pride Valais se déchaînent sur Facebook

La manifestation agendée au 13 juin 2015 à Sion a déjà ouvert les festivités ce 26 janvier. En parallèle, une page a été ouverte pour crier son indignation, avec des propos très fleuris.

Eté 2014. On apprenait avec une joie non dissimulée le feu vert de Sion pour la tenue de la Pride Valais 2015. Rien n’était joué, mais le Conseil municipal a dit plus facilement oui qu’en 2001. Mais déjà la liesse retombe un peu, avec la création d’une page Facebook intitulée sobrement «NON à la pride Valais 2015». Encore une petite centaine il y a quelques jours, ils sont déjà plus de 500 à avoir liké la page… Et son administrateur n’est pas peu fier: «Nous vous encourageons à partager, à inviter le plus grand nombre de vos amis à liker, afin que nous soyons nombreux à défendre nos valeurs face à ce défilé contraire à la famille naturelle, spécialement à la dignité de nous tous êtres humains.» Tout un programme…

Guerre 2.0 entre pro et anti pride

Sébastien Nendaz, chargé de communication pour la Pride, s’est exprimé au 20Minutes: «Nous savions qu’une telle manifestation allait susciter des débats et des réactions dans le canton. Ceux-ci mettent en évidence l’ignorance et l’homophobie, et sont donc la confirmation de l’utilité du travail de lutte contre les discriminations et les différences.» Attentif, le comité Pride 2015 ne dénoncera pas la page.

Sur le mur, toutes les voix s’expriment. «Pas de quartier pour la gay pride, pas de gay pride dans nos quartier! La sexualité est une affaire personnelle et non pas un prétexte pour organiser des manifestations communautaires», ou encore «Nous ne pouvons tolérer l’exposition de cette immonde débauche sur le sol même qui nous a vu naître». Les opposants n’y vont pas par quatre chemins. Mais la page étant publique, des soutiens se font aussi entendre: « »Epargnons nos enfants »… plutôt encourageons nos enfants à respecter tout le monde et comprendre le mot tolérance.» La guerre est déclarée sur la page.

Contacté par le quotidien gratuit, l’administrateur de «NON à la pride Valais 2015» s’est expliqué: «Contrairement à ce que la presse tente de nous faire croire, tout le monde n’est pas d’accord avec l’organisation d’une telle manifestation, explique-t-il. Nous ne comprenons pas la volonté toujours plus grande de mettre en avant des minorités pour en faire une nouvelle norme sociale. En Valais, il existe aussi des personnes qui défendent certaines valeurs de la vie de couple.» Ah la vilaine presse!

Lancement d’une radio gay

Certes, parler de cette page peut avoir un effet médiatique, à savoir la rendre d’autant plus visible. Mais d’un autre côté, l’évoquer permet aussi de se rendre compte que tout le monde n’a pas encore l’esprit ouvert. Ces opposants montrent la nécessité de la Pride: «Ceux-ci mettent en évidence l’ignorance et l’homophobie, et sont donc la confirmation de l’utilité du travail de lutte contre les discriminations et les différences», analyse Sébastien Nendaz.

Passons ces propos haineux, et focalisons sur le début des festivités de la Pride 2015. Ce lundi, la radio gay Vibration Gayradio a été lancée. Et avant le jour-J le 13 juin, plusieurs événements sont prévus par les organisateurs. Au programme de cette Pride Off: projection de films, présence au carnaval de Sion, et plus à découvrir ici!