Couples homos autorisés à se marier à Rome

Le Conseil de la capitale italienne a voté en faveur de l’union civile entre personnes de même sexe, alors que le pays ne l’autorise pas encore.

Pour: 32. Contre: 10. Avec une seule abstention, Rome vient de dire oui aux unions civiles pour les homosexuelles. Son maire, Ignazio Marino (centre-gauche), a évoqué un moment historique: «Ce n’est pas seulement un acte de civilité et de respect des gens, mais ce vote nous aligne avec le reste du monde occidental, en ligne avec les principaux pays européens avec qui nous partageons notre histoire politique et culturelle.»

Non sans violences

Etaient présents lors de ce vote nombre de militants LGBT. Mais pas uniquement. Des activistes opposés à cette loi ont déferlé dans les gradins du Conseil municipal pour saboter le débat et le vote, avec des banderoles.

Les maires d’autres villes comme Florence ou Bologne ont déjà commencé à transférer des dossiers à Rome concernant des couples homosexuels mariés à l’étranger. Si certains saluent cette avancée gigantesque, le Ministre de l’intérieur a rappelé que les maires n’avaient aucune autorité à faire cela, le mariage gay n’étant pas encore reconnu en Italie.

(via Gazetta del Sud)

1 comments

cher bartek,

un copain m’a transmis tout heureux l’info….

ce serait trop beau!!!

mais la réalité est:

non!

la commune de rome (siège du saint père) a simplement suivi l’exemple de qqs autres villes (antichrétiennes) et décidé l’institution d’un “régistre des unions” qui n’a qu’une valeur démonstrative et idéologique (au moins ça!).

je ne sais même pas s’il sert pour les matières de stricte compétence communale.

en même temps, les mariages “gay” continuent d’être considérés “contraires à l’ordre public” et le ministère de l’intérieur a même récemment confirmé aux maires (certains avaient essayé!) l’interdiction de noter dans les registres de l’état civil ceux contractés par des citoyens italiens à l’étranger.

ça évoluera peut être…..

amitiés,

paolo (bruxelles)

Comments are closed.

À lire également