Suisse

Notre champion n’est pas «pédé»

Médaillé d’or aux JO de Londres, le cavalier suisse Steve Guerdat s’est fendu d’une étrange remarque dans les colonnes du «Matin».

«C’est flatteur. Ç’aurait été pire qu’on dise de moi que j’étais pédé…» Quelques lecteurs des pages sport du quotidien «le Matin» se sont étranglés en lisant cette phrase, parue dans l’édition d’hier. Son auteur, le cavalier et médaillé d’or olympique suisse Steve Guerdat, commentait ainsi une rumeur qui le dit en couple avec l’ex-femme du Finlandais Kimi Räikonnen – un autre champion, mais de Formule 1 cette fois. Le Jurassien démentait catégoriquement tout flirt avec cette ex-miss, qui serait simplement son élève dans un manège zurichois.

Celui qui «n’a pas l’habitude de parler en public de sa vie amoureuse» a-t-il trouvé ce moyen pour dissiper, à titre préventif, tout autre rumeur «gênante»? D’autant que le hippisme comprend quelques stars gay et lesbiennes. Mais il y avait sans doute des façons moins cavalières de le faire.

Thèmes: Finlande  Jura  People  Sport 

À lire également