Bars & Clubs

Babylon LGBT Party

Lausanne, sam 17 décembre, 23:00
Bars & Clubs

Dialogai fait sa crise

Genève, sam 3 décembre, 22:00
Bars & Clubs

Genre Nocturne

Fribourg, sam 3 décembre, 22:00

Un «complot gay» a coûté aux lutteurs leur place aux J.O.

Pour un célèbre coach russe de lutte gréco-romaine, c'est un «lobby homosexuel» qui a fait en sorte que le Comité international olympique évince sa discipline des prochains Jeux

Il n’y aura pas de lutte gréco-romaine aux Jeux Olympiques de Rio. Mardi, le CIO a voté pour retirer cette discipline de la liste des compétitions. La décision n’a pas fait grand bruit… sinon en Russie, qui compte la plupart des derniers champions. Et attention: ils sont très, très mécontents. «S’ils excluent la lutte, cela signifie que les gays vont bientôt dominer le monde entier», vitupère Vladimir Uruimagov, coach de deux des derniers médaillés. «Ce comité (le CIO) est présidé par des représentant de ces minorités!» Le coach a continué sa plaidoirie, rapportée par RussiaToday, en expliquant qu’il fallait «que des millions de gens comprennent que c’est un sport d’homme et qu’en dehors de ça, il n’y a pas d’avenir».

En fait, la lutte a probablement été victime des faibles audiences enregistrées par les retransmission de rencontres. Quant à savoir si la lutte est trop «mâle» pour les gays, il n’y a qu’à visionner les innombrables vidéos postées sur les sites porno gay pour se rendre compte que ce sport est, au contrairement, immensément populaire de par chez nous.

2 thoughts on “Un «complot gay» a coûté aux lutteurs leur place aux J.O.

  1. Quel débile… Imaginer que les gays n’aiment pas ce sport, alors que quand on voit certains lutteurs, on irait presque lécher la piste LOOL

  2. de plus, c’est pas parce qu’on est Gay qu’on peut pas faire des sports « d’homme » !!!

Comments are closed.