Monde

La haine se déchaîne autour d’un spa trans-inclusif

Des policiers anti-émeutes sont intervenus samedi près d’un sauna coréen de Los Angeles devenu un improbable champ de bataille entre militants d’extrême droite et communauté trans*.

Drôle d’endroit pour une manifestation. Un centre de bien-être de Los Angeles a été le théâtre d’un face à face violent entre des activistes d’extrême droite armés et des militants antifascistes et LGBTQ+, samedi, pour la deuxième fois en moins d’un mois. Wi Spa, établissement du quartier coréen de la métropole, est la cible d’une campagne de haine depuis qu’un article de la presse locale a mentionné que les femmes trans* y étaient les bienvenues.

Les protestations ont été déclenchées par la vidéo d’une supposée cliente postée sur Instagram fin juin. Furieuse, elle se plaignait au personnel après avoir «vu un homme avec un pénis» dans le vestiaire réservé aux femmes. Selon elle, des enfants auraient pu être exposés à ce spectacle.

Le prétendu incident – formellement démenti par la direction de Wi Spa – a immédiatement été relayé par des médias d’extrême droite. Objectif: attaquer la législation californienne qui garantit aux personnes trans* d’utiliser les services correspondant à leur sexe, raconte The Guardian.

Sous des slogans tels que «Protégeons les femmes» ou «Sauvez les enfants», une première manif avait donné lieu à des échauffourées le 3 juillet. Rebelote samedi dernier, malgré un important cordon de police déployé autour du Wi Spa. Les agents ont fini par disperser les manifestant·e·s par des tirs de balles en caoutchouc et à coups de matraque. Une opération menée avec brutalité contre le rassemblement antifasciste, selon des vidéos postées sur les réseaux sociaux. Plusieurs dizaines de personnes auraient été arrêtées.

Guerre culturelle
La question trans est au cœur d’une intense guerre culturelle aux États-Unis. La droite conservatrice s’en prend aux protections contre les discriminations dans les domaines de l’enseignement et de la santé, notamment. Dans plusieurs États, les législateurs mènent une croisade visant pêle-mêle l’utilisation de toilettes non genrées, l’accès des jeunes trans* au sport féminin en milieu scolaire ou encore leur prise en charge médicale avant la puberté.

Laisser un commentaire

*

À lire également