Monde

En conflit sur l’identité de leur fils trans, ils lui organisent deux enterrements

Au terme d’un litige tranché par un tribunal australien, le père d’un ado de 15 ans a imposé une cérémonie utilisant le deadname du garçon, en plus de celle organisée par la mère.

Au début du mois de mars, un ado de Perth (Australie) est décédé à la suite d’une tentative de suicide. Le lycéen de 15 ans avait entamé une transition quelque temps auparavant et commencé à vivre sous sa nouvelle identité, sans avoir toutefois pu faire changer ses papiers. Dans la province d’Australie-Occidentale, les mineurs de moins de 18 ans ont besoin de l’approbation des deux parent·e·s pour effectuer cette démarche. La mère de l’ado y était favorable, mais son père s’y opposait.

Le litige entre les deux parent·e·s divorcé·e·s est remonté jusqu’à un tribunal des affaires familiales. Finalement, le père et la mère se sont résolus à se partager les cendres de leur fils et à organiser deux cérémonies d’obsèques distinctes, l’une utilisant le prénom d’usage du défunt, l’autre son deadname (son ancien prénom féminin). «Il aurait détesté d’être enterré sous ce nom», a déploré la maman dans le quotidien The West Australian, cité par 7news. Les deux noms figureront sur les plaques apposées en sa mémoire.

Le lycéen était décrit par ses camarades comme un «artiste génial, doué pour le dessin, la peinture et le maquillage». À l’insu de sa mère, il était cependant suivi pour des troubles psychologiques et s’était vu prescrire des antidépresseurs, qu’il avait arrêté de prendre. Pour la maman, son fils aurait dû faire l’objet d’un soutien accru.

Besoin d’aide?

En Suisse romande, diverses associations viennent en aide aux personnes en détresse, sans tabou ni préjugés. Leurs coordonnées se trouvent sur le site de Stop Suicide.
La ligne téléphonique 147 et le site 147.ch de Pro Juventute répondent 24h sur 24 et 7 jours sur 7 aux personnes ayant des idées suicidaires ou cherchant des informations ou un soutien sur ce thème. Un chat pour les jeunes est ouvert chaque lundi soir (19h-22h) sur 147.ch. Il est animé par de jeunes bénévoles formés, notamment sur les questions LGBT+.

Thèmes: Australie  Insolite  Trans 

À lire également