Community
#formation

Premiers secours en santé mentale orientés ados LGBTIQ+

Genève, ven 10 février, 8:30
Culture
#Danse

L’Homme rare

Genève, mar 7 février, 20:00
Bars & Clubs

Xperience Full Fetish Party

Berne, sam 18 février, 21:00

Le Pape en string? Censuré!

Les organisateurs de l’exposition «Art et homosexualité» qui s’ouvre à Milan ont cédé au battage mené par les organisations catholiques, qui protestaient contre plusieurs pièces jugées «blasphématoires» et «offensantes envers les catholiques»

Une œuvre présentant le Pape Benoît XVI en fétichiste? Assez, pour la Ligue catholique italienne contre la discrimination, qui a menacé de poursuivre les organisateurs d’une exposition qui s’ouvre en ce moment à Milan pour insulte à l’encontre des un chef d’Etat. C’est surtout une œuvre du sculpteur Paolo Schmidlin qui a déclenché une polémique virulente entre les associations catholiques et les milieux artistiques italiens. Cette céramique représente un Joseph Ratzinger au regard coquin, grandeur nature, en sous-vêtements féminins et dans une pose lascive. L’artiste avait déjà fait scandale il y a quelques années avec un buste nu de la reine d’Angleterre, que palpaient deux mains étrangères.

Interdit aux mineurs
Sous l’effet du tollé cette pièce, baptisée «Miss Kitty», a été retirée, ainsi qu’une autre œuvre, une photographie montrant un homme politique italien parlant à un travesti sur le visage duquel se superpose une représentation du Christ. En outre, la polémique portant sur le caractère soi-disant pornographique de plusieurs autres œuvres a poussé les organisateurs à interdire l’entrée de l’exposition aux mineurs.

Réunissant une cinquantaine d’artistes italiens et internationaux, «Arte e Omosessualità» se tient jusqu’au 16 septembre au Palazzo della Ragione.