©Ester Paredes/Metaqueer

Le Journal des Gay Games

Retrouvez des instantanés des Jeux, par l’équipe des documentaristes de Metaqueer, sur la piste des participant·e·s suisses à Paris…

11 août
La cérémonie de clôture sur le parvis de l’Hôtel de Ville a rassemblé une foule énorme: sportif·ve·s, ami·e·s, militant·e·s, bénévoles, fédérations sportives, journalistes et public, uni·e·s par un même enthousiasme, une joie communicative.

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

La passation du drapeau de la fédération des Gay Games entre Paris et Hong-Kong, hôte des Gay Games en 2022, fut fort émouvant. Puis quelques discours courts, sobres et percutants: «Nous pouvons changer le monde»… Enfin, un formidable spectacle de clôture, avec 160 artistes et danseurs amateurs et professionnels travaillant depuis six mois, très rythmé, a conquis la foule, sous le charme de cette joie communicative. Et le public s’est mis à danser, avant de rejoindre la soirée de clôture aux Docks de Paris.

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

Décidément un beau moment de partage et d’ouverture que ces Gay Games, au demeurant fort mal connus. Rendez-vous dans quatre ans!

10 août
Quelques images du Village, sur le parvis de l’Hôtel de Ville. Les athlètes arborent fièrement leurs médailles. On sent déjà comme une nostalgie, c’est la fin de la manifestation, les jeux sont faits, la fête réunit toutes et tous à la veille de la cérémonie de clôture.

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
9 août
Frissons à la patinoire en rase campagne, pour le gala final de patinage artistique.

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

Rencontre avec Manuel Picaud, co-président des Gay Games 2018, mutin et frais comme un gardon même après 5 ans de travail acharné pour que cet événement ait lieu, il peut être fier de lui et de ses équipes.

©Ester Paredes/Metaqueer

L’esprit libre et l’ouverture de l’anthropologue Philippe Liotard au café des Phares à la Bastille a séduit un public attentif et réactif aux questions sur «le sport, levier d’accessibilité et d’égalité?»

©Ester Paredes/Metaqueer
8 août
Les hommes ont de belles jambes… il n’y a qu’aux Gay Games qu’on peut les voir concourir en natation synchronisée, à tout âge.

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

Magali et Marion nos nageuses de Plan-les-Ouates (GE) ont décroché la médaille d’or dans leur catégorie 18-29 ans. Bravo les filles!

©Ester Paredes/Metaqueer

Au village, l’incontournable spectacle de drags a ravi le public.

©Ester Paredes/Metaqueer

©Ester Paredes/Metaqueer
7 août
Le village des Gay Games, sur le parvis de l’Hôtel de Ville est le lieux de toutes les rencontres et le point de départ vers les nombreuses soirées proposées chaque soir dans le Marais et ailleurs dans Paris. Ici aussi l’ambiance est chaleureuse, joyeuse, propice à tous les échanges et nous y retournerons ce soir…

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

©Ester Paredes/Metaqueer
6 août
Aujourd’hui nous avons suivi l’équipe suisse de Lutte, ce sport qui me semblait si «rustique» qui ne pouvait être pratiqué que par des «brutes» m’est apparu sous un tout autre angle, le respect, la joie, l’amour du sport et de la victoire avec une vraie envie de partager…

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

Très belle entrée en matière égalent pour notre équipe bernoise de volley-ball les Bernadettes, la compétition continue jusqu’au 11 août pour les 752 joueuses et joueurs de cette compétition.

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

©Ester Paredes/Metaqueer
4 août
La 10e édition a été lancée hier soir par une énorme cérémonie d’ouverture au stade Jean-Bouin, en présence d’Anne Hidalgo, maire de Paris, de Laura Flessel, ministre des sports et de Jean-Paul Gaultier, entre autres.

©Ester Paredes/Metaqueer

Les athlètes de 91 pays ont défilé par une chaleur accablante dans la joie et la bonne humeur. Le public a particulièrement applaudi les courageux participants issu.e.s de nations homophobes, telles la Russie ou plusieurs pays d’Afrique, comme le Sierra Leone ou l’Ouganda…

©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer
©Ester Paredes/Metaqueer

Et voilà les Suisses…

©Ester Paredes/Metaqueer

L’Aventure Gay Games 2018: le film

Projet de documentaire par financement participatif sur les 10es Gay Games. Objectif: Faire découvrir les Gay Games à un large public, briser les frontières du communautarisme, participer à cette belle aventure humaine, véhiculer le message de cette belle et immense fête : 15’000 participants, LGBTIQ ou non, une image neuve, dynamique et humaniste du monde LGBT en renforçant le combat contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie.

Laisser un commentaire

*

À lire également