Une fellation avec Jésus? Deux ans de prison

Un adolescent américain a partagé sur Facebook une photo de lui en train de se faire plaisir avec une statue du Christ. Il encoure une peine de prison pour acte de profanation.

Simuler l’orgasme, c’est légal. Simuler une fellation avec Jésus, non. Un adolescent de Pennsylvanie s’est amusé à se mettre devant une statue du Christ à genou pour faire comme si ce dernier lui faisait une petite gâterie. Il risque jusqu’à deux ans de prison pour avoir profané un objet sacré.

Dura lex, sed lex

La statue du Sauveur se situe devant une association chrétienne. Mais non non, ce n’est pas elle qui a porté plainte. Elle a simplement appeler à prier pour lui. Merci bien. Postée sur Facebook, la photo n’a pas fait rire les autorités américaines.

La justice a ouvert une enquête se basant sur une loi qui date de 1972. Le jeune est assigné a comparaître devant le devant le tribunal des mineurs. L’iconoclasme sur Facebook reste un pêché aux yeux de la loi.

(via Le Matin)

À lire également