Pour le «guérir» de son homosexualité, l’enseignant a violé son élève pendant trois ans

L’homme raconte avoir été forcé à des relations sexuelles hebdomadaires. Le but était de lui faire haïr les hommes afin de changer son orientation sexuelle.

Sordide histoire dans l’Etat du Mississippi, aux Etats-Unis. Pendant trois ans, un enseignant baptiste aurait donné rendez-vous chaque semaine à un élève homosexuel dans la salle de classe ou dans son bureau. Il prétendait lui faire retrouver le droit chemin… en le violant.

Viol hebdomadaire

Jeff White, aujourd’hui âgé de 32 ans, a raconté son histoire au Washington Blade. Il affirme qu’entre 1996 et 1999, son enseignant l’avait contraint à avoir des relations sexuelles avec lui, chaque mercredi.

L’abusé explique que son bourreau aurait voulu par ce moyen atroce l’obliger à haïr les hommes. Et ce sont ses parents qui l’avaient envoyé dans cette école après qu’il ait fait son coming-out, à 14 ans. La Bethel Baptist School annonçait sur son site avoir du personnel «expérimenté, stable et aimant».

Toujours en fonction

L’enseignant est aujourd’hui pasteur adjoint à l’église baptiste de Bethel, qui dirige l’école en question. Contacté par les journalistes du Washington Blade, il a déclaré qu’il s’agissait du «plus grand mensonge qu’il avait jamais entendu.» Pas d’autre commentaire. L’affaire est encore sous embargo, avant d’éventuelles poursuites en justice.

Jeff White a confié qu’il était toujours en colère contre cet enseignant qui l’aurait violé: «Tout ce que je peux faire maintenant, c’est canaliser cette colère dans le travail que je fais.»

Les allégations du trentenaire sont entre les mains de l’avocate du National Center For Lesbian Rights, qui a travaillé avec beaucoup de personnes ayant subi des thérapies de conversions. «Je ne peux qu’insister sur combien nous sommes fiers de représenter quelqu’un de courageux à ce point», a déclaré Samantha Ames.

À lire également