Monde

Cinémas porno «transformés en bordels gay»

Le Sempione, un des trois cinémas fermés par la police à Milan.

Sept salles X ont été fermées dans toute l’Italie, à la mi-septembre. Une vingtaine d’employés sont soupçonnés de proxénétisme.

Trois personnes ont été placées en détention et 20, au total, mises en causes pour proxénétisme ou complicité de proxénétisme, après un coup de filet visant des cinémas porno de toute l’Italie. De Milan à Catane, en passant par Mestre, sept salles ont été placées sous scellés, le mois dernier, rapporte «La Repubblica». Les suspects sont les gérants et les employés des établissements. Ils ne pouvaient pas ignorer que les prestations sexuelles tarifées se déroulaient librement dans tous les recoins des cinémas: salle de projections, toilettes ou hall, d’après la procureur de Milan. Les suspects auraient même tiré des revenus de la prostitution masculine et trans. Des mineurs figureraient également parmi les tapins, pour la plupart des immigrés originaires d’Afrique du Nord, d’Europe de l’Est ou d’Amérique latine.

_________________
14 oct. 2013   Thèmes: Étiquettes : , , , ,

À lire également