Homophobie: «Tolérance zéro» pendant la Gay Pride

Confrontée à une hausse de l’insécurité, la capitale néerlandaise prend des mesures draconiennes contre tout acte de violence ou d’intimidation pendant sa Canal Parade, vitrine du tourisme gay et lesbien.

Tout suspect de violence ou de «comportement violent à l’encontre d’homosexuels sera placé en détention». La justice néerlandaise a décidé de hausser le ton, à 48 heures du coup d’envoi de la parade LGBT sur les canaux de la ville. Le procureur général de la capitale a diffusé un communiqué prévenant que des peines plus lourdes de 50%, voire de 100% seront requises contre les auteurs de menaces ou de violences physiques pendant les festivités. Cette mesure exceptionnelle s’accompagne d’un important déploiement de police et de gardes privés le long du défilé, rapporte Radio Netherlands.

Destination phare pour le tourisme gay et lesbien en Europe, Amsterdam a vu son étoile pâlir, ces dernières années. En cause: une hausse du sentiment d’insécurité dans les quartiers traditionnellement fréquentés par les homosexuels. Plus de 370 cas d’indimidation ou de violence à l’encontre de gays et de lesbiennes ont été signalés en 2009. Le plus souvent, les jeunes d’origine étrangères sont montrés du doigt comme étant à l’origine de ce phénomène.

À lire également