Monde

Rudolf Brazda s'est éteint

Rudolf Brazda à Genève, 27 février 2011

Il était le dernier survivant connu des Triangles roses, les déportés pour cause d’homosexualité sous le IIIe Reich. Rudolf Brazda est mort hier à l’âge de 98 ans.

C’est Jean-Luc Schwab, biographe de Rudolf Brazda qui a confirmé la triste nouvelle au magazine en ligne Yagg. Tchécoslovaque né en Allemagne, Brazda avait été emprisonné à Buchenwald de 1942 à 1945, après une première condamnation pour homosexualité en 1937. Dès l’armistice, il s’était installé en France, en Alsace. C’est seulement au début des années 2000 qu’il s’était fait connaître, témoignant ensuite sans relâche, de ville en ville, de son expérience. Il avait notamment visité la Suisse plusieurs fois, récemment à Genève, fin février 2011. En avril dernier, il avait été fait Chevalier de la Légion d’honneur.

_________________
4 août 2011   Thèmes: Étiquettes : , , , , ,

À lire également