Genève
#Musique

Billie Bird

ven 26 avril, 20:30
Genève
#Musique

Gaye Su Akyol

sam 18 mai, 20:30
Genève
#Littérature

Vieille comme la rue? La prostitution hier et aujourd’hui

ven 19 avril, 17:30
Lausanne
#Danse

Le cerveau mou de l’existence

mar 16 avril - dim 21 avril

L'extrême droite derrière un projet de «Gay Pride»

Une parade gay visant à protester contre des affiches homophobes dans un quartier de Londres à forte population immigrée fait craindre une escalade. Des liens entre ses organisateurs et un mouvement islamophobe ont été mis au jour.

L’événement, prévu le 2 avril prochain dans la capitale britannique, est à haut risque. Un collectif gay a appelé à défiler dans les rues de l’East End de Londres pour protester contre l’homophobie au sein de ce secteur à forte population musulmane. Cette East London Gay Pride fait suite à l’apparition, en février dernier, d’affiches sauvages décrétant une «zone sans gays» et mettant en garde, citation du Coran à l’appui, contre une «punition divine».

Critiques
L’initiative ne fait de loin pas l’unanimité au sein de la communauté LGBT. Plusieurs associations ont appelé à son annulation, craignant qu’elle ne polarise la population du quartier contre les gays. Des critiques qui ont gagné du terrain depuis que l’on sait que l’un de ses principaux organisateurs n’est autre que le cofondateur de la Ligue de défense anglaise, un mouvement d’extrême droite qui prétend lutter contre l’«islamisation de l’Europe». C’est l’association de gays musulmans Imaan qui a découvert le pot aux roses, rapporte le site PinkNews.co.uk.

Visé, Raymond Berry a démissionné du comité de l’East London Gay Pride. Non sans s’être défendu en précisant qu’il avait quitté la Ligue et que toute participation de formations politiques à la marche avait d’emblée été exclu. Pride London, les organisateurs de la principale marche des fiertés de la capitale britannique a maintenu son intention d’apporter un soutien logistique à la manifestation, reconnaissant toutefois avoir été «induits en erreur» par Berry.

Mise à jour, 16h50: Les organisateurs de l’East London Gay Pride ont annoncé l’annulation pure et simple de l’événement, expliquant avoir été l’objet d’une «vengeance personnelle» de la part d’associations LGBT.

One thought on “L'extrême droite derrière un projet de «Gay Pride»

  1. Après cette lecture , j’aimerais tout de même amener une remarque concernant cet article :

    Tout d’abord je remarque que comme habituellement dans d’autres articles , l’utilisation frauduleuse du terme pas très sympathique de « EXTREME DROITE » pour définir les partis luttant contre l’islamisation croissante de notre société , tels l’UDC , le Front national.

    Afin de remettre les pendules à l’heure à propos de ce terme , voici quelques explications :

    si la signification de la droite classique est une force politique axée sur le libéralisme , alors l’extrême-droite devrait être axée sur « l’ultra-libéralisme » (encore plus libéral que les libéraux) ,
    est-ce le cas de l’UDC , du front national et autres partis luttant contre l’islamisation occidentale ?
    réponse : – non , le parti libéral est bien le plus libéral en Suisse , et l’UMP est l’équivalent en France , l’UDC et le front national mènent donc une politique moins libérale que ces deux partis.

    Mais alors , qui pourrait donc être justement désigné comme étant « d’extrême-droite » et par définition « ultra-libéral » ? :

    réponse : – difficile à dire , en tout cas pas grand monde en Europe , car ce n’est qu’un terme théorique définissant une société imaginaire dans laquelle tout service public serait libéralisé :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Ultralib%C3%A9ralisme

    Le mot « extrême-droite » est donc un terme un terme fabriqué de toutes pièces par la gauche pour être utilisé contre les mouvements de lutte contre l’islamisation de l’occident .
    ce mot (extrême-droite) est une véritable arme car il contient le mot « extrême » qui est associé à « extrémiste » par l’inconscient de l’auditeur , ce qui a pour effet d’induire par suggestion un mot qui fait très peur , n’importe quel psychologue peut confirmer cela.
    c’est une manoeuvre d’utilisation inappropriée de terme à consonance repoussante pour désigner un ennemi que l’on désire salir . c’est une basse stratégie qui a fait son temps , mais qui va passer de moins en moins bien dans le futur .

    Maintenant , voici ma réponse à propos du terme « islamophobe » , terme également repoussant contenant le mot « phobe » associé à « phobie » , et utilisé pour caricaturer de manière grossière tous les opposants à l’acceptation de la conduite intolérante de l’islam en occident :

    aujourd’hui , il est urgent et indispensable que les communautés musulmanes soient avertis par nos gouvernements démocratiques de respecter et d’arrêter de persécuter :

    1) les personnes d’orientation sexuelle homosexuelle ,
    2)les ex-musulmans convertis à une autre religion ,
    3)et le libre choix pour une musulmane de se marier avec une personne d’une autre religion ,

    tant que les musulmans en occident continueront de persécuter ces groupes de personnes , leur attitude sera critiquée et dénoncée et cela , et ça ne s’appelle pas de l’islamophobie (phobie de l’Islam).

Comments are closed.