Fribourg

Queer Studies Week

lun 13 mai - ven 17 mai
Genève
#Musique

Billie Bird

ven 26 avril, 20:30
Neuchâtel

Rainbow Warriors Tour

ven 3 mai, 22:00
Genève
#Musique

Gaye Su Akyol

sam 18 mai, 20:30

Hard Ton, les Martiens de l’italo-disco

Hard Ton, les Martiens de l’italo-disco

Tout à la fois electro, trash, hi-NRG et heavy metal, avec une louche de drag, le duo berlino-vénitien débarque aux Docks, samedi à Lausanne, dans les bagages de la soirée 360° Fever. On fait connaissance?

Si le fond de l’air anormalement doux exacerbe vos envies de danser et que vous n’êtes pas contre bouger sur des sons house qui fleurent bon l’époque bénie de l’italo-disco, alors ne manquez pas la prochaine soirée 360° Fever, ce samedi 16 mars aux Docks de Lausanne. Elle offrira, entre autres artistes, un duo énergique tout droit sorti de la Botte tricolore. Hard Ton allie la Chicago house dispensée par DJ Wawashi (Mauro) à la voix de falsetto de Max, chanteur issu du heavy metal. Cette collaboration, à première vue improbable, a commencé tout à fait par hasard, par une rencontre au détour d’un chat et de discussions passionnées sur la musique. Depuis plus de quinze ans, Hard Ton délivre une performance où se mêlent le plaisir de danser et celui d’écouter… mais aussi d’admirer.

Car les prestations du duo sont servies par les stupéfiants costumes de scène de Max. Esthétique drag? Absolument. Le «larger than life singer» maquillé ne boude pas plus les paillettes que les harnais matelassés, qui font penser à ceux du groupe Kiss. Mais il y a aussi dans la persona du chanteur une poésie rappelant celle de Björk. Martiens, un peu. Mauro confie d’ailleurs qu’il aimerait assez faire le premier concert sur Mars. «Why not? Ou alors sur Uranus», rigole-t-il. «J’aime l’idée de jouer sur d’autres planètes, rebondit Max, mais j’aime beaucoup le stade de Wembley, alors ça me plairait de faire un live à Wembley.» XXL forcément.

Cicciolina!

Le duo compose sa musique originale entre Berlin et Venise. Mauro commence avec une structure de base puis l’envoie à Max. «Ensuite la voie à suivre se précise. Enfin nous travaillons pour réunir la musique et le chant ensemble et nous enregistrons. On se dispute souvent (rires).» Un crush musical inavouable? Eurotrash, bien sûr, pour Max. «This is the rhythm of the night», se met-il aussitôt à chanter. Mauro, lui, hésite: «Je ne sais pas. J’ai toujours bon goût. Bon… Cicciolina, Muscolo rosso. C’est un single qu’elle a sorti dans les années 1980, estampillé du logo du Parti radical, les paroles sont extrêmement explicites. Ça parle de bite tout du long. Cette chanson a eu un grand succès, en France aussi d’ailleurs. Alors que personne ne comprenait les paroles. (ndlr: Comme en témoigne une vidéo surréaliste)» Il rappelle au passage que ce morceau mythique d’italo-disco a été republié par le label Bordello A Parigi. «Je peux te montrer la pochette, c’est elle en photo avec sa magnifique chevelure… c’est sublime!»

Écouter Hard Ton sur soundcloud.com. Live samedi 16 mars aux Docks de Lausanne, dans le cadre de la soirée 360° Fever Plaisir d’offrir, joie de recevoir. Prélocations: petzi.ch