Culture

Acteurs gay «pas crédibles» dans des rôles hétéros

L’article a fait grand bruit outre-Atlantique. Dans l’une de ses dernières éditions, l’hebdomadaire «Newsweek» s’est interrogé sur la performance d’acteurs ouvertement gays. Pour le journaliste Ramin Setoodeh, celles-ci «sonnent faux» dès lors que ces artistes sont amenés à jouer des hétérosexuels.

Et de prendre pour exemple Sean Hayes (Jack dans «Will & Grace») dans une comédie musicale récemment montée à Broadway – un bide que l’article met sur le compte d’un «numéro de folle non intentionnel» délivré par Hayes. «Pendant des décennies, Hollywood a gardé les acteurs gay dans le placard, rappelle Setoodeh. La peur était que si leur orientation sexuelle était connue, ils ne pourraient plus jamais travailler. Mais le fait est que les acteurs ouvertement gay ont des raisons d’avoir peur. S’il n’y a pas de problème à voir des acteurs hétéros jouer les gay (Jake Gyllenhaal et Heath Ledger dans «Brokeback Mountain»), il est rare de voir l’inverse se produire.»

«Si un acteur de la stature de George Clooney sortait du placard demain, l’accepterions-nous toujours en tant que rôle principal dans une intrigue hétéro? Difficile à dire. Ou peut-être pas», conclut Setoodeh.

De manière prévisible, l’article a suscité un tollé dans la blogosphère gay. Certains y ont vu un encouragement adressé aux célébrités à garder leur homosexualité dans l’ombre. Le papier a même été qualifié d’«homophobe» par un collectif qui a lancé un appel au boycott de l’hebdomadaire. L’auteur s’est défendu en rappelant qu’il était lui-même gay, et qu’il n’avait tenté que de traduire le sentiment du public.

À lire également