Tendances

«My heart belongs to daddy»

L’enseigne PKZ lance sa campagne «New Generation». Son objectif est de séduire un public cible plus jeune. L’une des affiches semble avoir une double lecture. On va tout dire à papa.

La campagne s’active autour de formules mettant en avant la nouvelle cible et un faire-valoir. Ici, l’objet du délit serait cette représentation d’un éphèbe et de son sugar daddy, renforcée par leur attitude et l’accroche. Une grande différence d’âge est simplement une réalité pour certain·e·x·s, mais pour d’autres c’est un fantasme. Le daddy, la cougar ou autres sont représenté·e·s maintes fois et en tout temps dans les mythes, la littérature ou encore au cinéma. Même dans le porno, cette catégorie reste l’une des plus recherchées, toutes préférences confondues. Voulu par PKZ? Difficile de le savoir en voyant l’intégralité de la campagne. Mais ici ça semble titiller.
 

1 – Le couple


Pour renforcer l’idée de liens familiaux, voire d’héritage, les marques jouent souvent avec des ressemblances physiques entre les protagonistes. Là, ce n’est pas du tout le cas et cela a excité l’imaginaire des passant·e·s·x. Bo, le mannequin suédois, tient fermement son Daddy, tel un accessoire de mode susceptible d’avoir troué son budget. Aucune crainte, Papa Kann Zahlen…

2 – «FOR ME & my Dad»

 
Emphase sur la première partie en majuscules pour confirmer les objectifs de la marque, et la deuxième, plus petite et en minuscules, reléguée à un statut… d’accessoire. Beaucoup de publicités ont délaissé les archétypes idéaux pour des représentations plurielles et ainsi augmenter les identifications plus personnelles, à coup de déterminants possessifs en renfort. Je ne trouve plus des carottes au supermarché, mais ma carotte.

3 – Greenwashing

 

Les conséquences environnementales et sociales engendrées par la fast fashion poussent les marques à s’engouffrer dans le greenwashing, à coups de labels et de vert ici et là. Les boutiques online ont même introduit l’option «éco-responsable ou durabilité» dans les filtres de recherche. Ici, la nature inonde cette affiche. Nos modèles ont sûrement dû inspecter leurs moindres recoins pour une chasse aux tiques.

Thèmes: Publicité  Publiscope  Suisse 

1 comments

Que voulez-vous dire par “On va tout dire à papa” ?
Puisque il s’agit d’un père et de son fils, selon ce qui est écrit (mais je comprends la perception personnelle que cela peut susciter), que pensez-vous de l’importance d’un père pour un fils, dans une relation que l’on espère positive. Et je regrette que (quand) cela n’est pas le cas.
Cela m’intéresserait de vous lire là-dessus.

Et éventuellement, de continuer la réflexion sur les enjeux psychologiques autour d’une relation type cougar, etc… des fantasmes…qui peuvent aussi se traduire dans une réalité ou pas.

Comments are closed.

À lire également