La peinture orne la rue de la Chaufferette depuis 2015.

«Transphobe», «raciste»: une fresque de Ralf König vandalisée

Le dessinateur allemand a exprimé son incompréhension après qu’une de ses oeuvres, faisant partie du «parcours BD» de Bruxelles, a été sprayée.

Des inconnus ont dégradé une fresque réalisée par le dessinateur allemand Ralf König. Les mots «Transphobie» et «Racist» ont été sprayés sur l’œuvre de 8 mètres sur 4, qui représente un groupe de personnes LGBT sous des drapeaux arc-en-ciel. Dévoilée en 2015, elle est l’une de celles que ornent les façades de la très populaire rue de la Chaufferette, et qui rendent hommage aux héros de la bédé, principalement français et belge.

König, 57 ans, a réagi avec tristesse sur sa page Facebook: «Cela fait un moment que je ne comprends plus pas la rancœur et le manque d’humour par excès de politiquement correct.»

Mais l’ironie a vite repris le dessus: «Il y a des grosses lèvres chez les uns et les autres? Lippophobie! Et misogynie, lesbophobie parce que la deuxième à gauche a les seins de travers? Sans oublier l’intolérance religieuse parce que la nonne est une caricature de la femme de foi. Il manque encore quelque chose? Ah oui, trop de couleurs, ça discrimine les daltoniens.»

2 comments

Ah la la ! La manif contre tous a laissé des traces et pas seulement des traces de pas dans la rue. Des traces dans les coeurs. Des doutes dans les personnalités et dans les consciences. Des questions qui n’ont aucun sens. Le résultat, le voici, en couleurs et en rouge sang. J’aime les couleurs. Merci Ralph Konig 🙂

Je parirais volontier que la personne qui a écrit ce torchon est un mec cis-blanc… No more comment…

Comments are closed.

À lire également