Hitler et homo, même combat pour Nutella

La célèbre pâte à tartiner offre la possibilité de créer des étiquettes personnalisées. Mais avec des restrictions pour le moins obscures…

Pour une nouvelle campagne marketing, c’est pour le moins raté. La marque Nutella a dédié un site tout joli pour un gros coup de communication: «Dites-le avec Nutella». Le concept: imprimé des étiquettes personnalisées en inscrivant un mot en lieu et place de la marque, et les «partager avec ceux que vous aimez.» C’est beau. Mais certains mots sont proscrits, comme «caca» ou «hitler». Compréhensible. Sauf que dans cette prohibition, figure aussi «homo» et «lesbienne»… ça doit bien être la première fois qu’on interdit l’étiquetage des LGBT.

Un jour et déjà la polémique

Lancé ce mardi 24 février, des pros de l’informatique sont allés chercher la liste complète des termes bannis. Les insultes sont exclues, c’est pas joli à voir. Les références à l’obésité et à l’huile de palme (ingrédient de la pâte qui cause des ravages sociaux et environnementaux), c’est niet, question d’image pour la marque susceptible.

Ici la liste de quelques termes interdits:
center

Sur la toile, les twittos et autres internautes se sont scandalisés de certaines interdictions qui n’ont pas de raison d’être. Les médias également se sont emparés du sujet qui crée la polémique même pas après 24 heures d’existence. Si «homo» est interdit, «homosexuel» est autorisé, tout comme la version au féminin au lieu de «lesbienne». Ils n’ont pas pensé à tout, les gars du marketing. Dites-le leur avec Nutella.

1 comments

Comments are closed.

À lire également