Tendances

«Dragon Age: Inquisition», trop gay pour les gamers indiens

Un jeu vidéo à gros budget a annulé sa sortie en Inde. Les scènes homoérotiques contenues dans le titre auraient effrayé le distributeur local.

Nouveau blockbuster d’EA, «Dragon Age: Inquisition» ne sortira pas en Inde. Les gamers qui l’avaient commandé dans ce pays seront remboursés. Une semaine avant sa sortie mondiale, prévue ce vendredi, l’entreprise a communiqué qu’elle craignait de tomber sous le coup des «lois sur l’obscénité», d’obscures dispositions censées protéger la moralité dans le Sous-continent. Ce ne serait pas tout à fait le cas.

Nudité et langage cru
Certes, les jeux vidéos comprennent de plus en plus souvent des scènes de sexe plus ou moins suggérées (et souvent qualifiées de «ridicules»), avec apparition fugace de nudité et l’utilisation d’un vocabulaire explicite. Ceux du studio BioWare, qui a développé «Inquisition», ont déjà tâté de l’érotisme homosexuel, comme le très remarqué «Mass Effect».

Dorian (moustache) et Cullen post-coitum: l'image postée par un fan impatient de la saga sur a href='http://dorianpavus.deviantart.com/art/Dragon-Age-Inquisition-Bittersweet-470973067' target='_blank'>DeviantArt.
Dorian (moustache) et Cullen post-coitum: l’image postée par un fan impatient de la saga sur DeviantArt.
Rebelote avec «Dragon Age: Inquisition», troisième volet de la saga, où l’heroic fantasy devient homoerotic fantasy, grâce à une option qui permet le développement d’intrigues gay. Un des héros, Dorian, est d’ailleurs scénarisé comme ouvertement attiré par ses virils compagnons d’armes.

Autocensure à géométrie variable
Les blogs spécialisés soupçonnent le distributeur indien d’avoir ordonné l’annulation précisément à cause de ces aventures homosexuelles. L’entreprise EA a mollement démenti, sans donner davantage de détails. Bizarre, alors que d’autres jeux au contenu potentiellement plutôt «obscène», comme «Grand Theft Auto V», sont sortis en Inde sans accrocs. Et même les titres gay-friendly de Bioware n’ont pas été (auto-)censurés. Sauf que ces derniers sont sortis avant 2013, et le rétablissement de la Section 377 du Code pénal indien, qui criminalise les rapports homosexuels, note le site Kotaku.

What’s next? Pour le blog Lazygamer, «Dragon Age: Inquisition» pourrait subir le même sort en Russie, désormais obsédée par la «propagande homosexuelle», surtout quand elle vient de l’étranger.

Thèmes: Censure  Erotisme  Inde  Jeux vidéo 

1 comments

Comments are closed.

À lire également