Agenda
#Théâtre

Horizon Pluton

Genève, jeu 26 janvier - dim 29 janvier
Bars & Clubs

Bad Boy Party

Genève, dim 29 janvier, 19:00
Bars & Clubs

P’Tea Drag

Neuchâtel, dim 12 février, 14:00

48% des gays sacrifieraient une année de vie pour un corps parfait

Mourir jeune et beau, le fantasme ultime? C'est en tout cas le résultat d'une enquête menée dans le cadre d'une campagne pour la diversité physique.

Selon une étude menée par la University of West of England, à Bristol, presque la moitié (48%) des hommes homosexuels seraient prêts à sacrifier au moins une année d’espérance de vie contre «un corps parfait». Et un sur dix mettrait même dix ans ou plus dans la balance. En comparaison, seul un hétéro sur trois serait prêt à tel pacte avec le diable – même si 77% d’entre eux avouent être influencés par un certain idéal physique, rapporte le site PinkNews.co.uk.

Les chercheurs ont mis en évidence la généralisation de ce qu’ils appellent le «body talk» chez les gays: un discours qui renforce ou conforte la norme occidentale de beauté masculine: grand, imberbe, musclé, avec la peau claire et sans calvitie. Plus de 91% des gays entérinent ce modèle, contre 77% des «straight». Et presque 60% des gays admettent se comparer aux autres hommes, contre moins d’un tiers des hétérosexuels.

Stéroïdes et chirurgie
«Cela a une importance du point de vue du nombre d’hommes consommant des stéroïdes ou subissant des chirurgies esthétiques non nécessaires afin d’atteindre un idéal corporel souvent inatteignable ou irréaliste», expliquent les auteurs de l’étude. Cette dernière a été réalisée dans le cadre d’une campagne du Central YMCA en faveur de la diversité corporelle dans les médias.