Suisse Genève

La Ville fait trinquer les «tasses»

27 août 2010

Genève continue de faire le ménage dans ses WC publics. Ceux de la place des Eaux-Vives, théâtre d’un incident la semaine dernière, ont été condamnés jusqu’à nouvel avis.

Encore un peu du patrimoine homosexuel qui fout le camp! Les entrées des toilettes publiques de la place des Eaux-Vives ont été fermées avec des planches, annonce aujourd’hui la «Tribune de Genève». La semaine dernière, un employé d’un restaurant voisin avait été blessé après une altercation avec un toxicomane habitué du lieu. Le patron de l’établissement avait ajouté que celui-ci accueillait également de la prostitution de mineurs.

Les WC seraient devenus des «abcès de fixation de la petite délinquance», confirme le municipal Pierre Maudet. Plusieurs toilettes du centre-ville ont été fermés par la Ville ces dernières années en vue d’un «plan de réhabilitation» qui tarde à se concrétiser.

Dernières «tasses» genevoises, celles de la place Dorcière (gare routière) et de la place Saint-Gervais, ont été désertées par les gays. La seconde après des tabassages homophobes et l’explosion d’une mystérieuse «bombe», en 2003.

À lire également