Suicide d’un prêtre soupçonné de pédophilie

Un prêtre neuchâtelois s’est suicidé suite à des soupçons portant sur une relation homosexuelle avec un mineur de 17 ans… et datant d’il y a plus de 20 ans.

Un prêtre neuchâtelois âgé de 45 ans s’est donné la mort le 3 février dernier. La veille, le quotidien local L’Express, s’était interrogé sur «les casseroles» traînant derrière cet abbé en activité dans une paroisse de la ville de Neuchâtel. Tandis que plusieurs affaires de pédophilie agitent l’Eglise catholique en Suisse romande, l’article faisait remonter à la surface une procédure de 2001 visant ce prêtre. Celui-ci avait alors dû reconnaître avoir entretenu, alors que lui-même n’avait qu’une vingtaine d’années et n’avait pas encore été ordonné prêtre, une relation homosexuelle avec un jeune homme de 17 ans. La procédure s’était achevée par un non-lieu, les faits étant prescrits.

À lire également