Une veillée a été organisée vendredi soir en hommage à Oleg N. Photo: Queeramnesty.

Suicide d’un requérant gay: Amnesty réclame une enquête

Un demandeur d’asile gay a été retrouvé mort, lundi, dans un centre de rétention suisse. Pour Amnesty, les droits de ce Russe de 28 ans ont été bafoués.

Une veillée a rassemblé une centaine de personnes, vendredi soir à Zurich. Elles ont rendu hommage à un requérant d’asile débouté, Oleg N., qui a mis fin à ses jours, lundi dernier. Ce Russe de 28 ans était en attente d’une expulsion dans le centre de rétention de Zurich-Kloten. Oleg avait déposé une demande d’asile en février dernier, en raison des pressions qu’il subissait en tant qu’homosexuel. Il affirmait avoir détenu et battu violemment par la police, et, à deux reprises, placé de force dans un hôpital psychiatrique sous un lourd traitement médicamenteux.

Le jeune homme était, par ailleurs, dans une situation absurde. Incapable d’obtenir un passeport, il ne pouvait plus quitter la Suisse par ses propres moyens, rapporte Queeramnesty, la section LGBT d’Amnesty International. L’organisation exige une enquête indépendante sur le cas d’Oleg, qui fait apparaître, selon elle, de graves lacunes dans la politique d’asile helvétique. La fragilité psychologique du requérant et son droit à être entendu n’auraient pas été prise en compte par les autorités.

1 comments

Noir, blancc, arabes, rusee, français portoricain, gay, lesbienne, catholique, protestant, musulman, indou, d’ici ou d’ailleurs,essayés de lire, relire et méditer l’article 1 de la Déclaration Universelle de Droits de l’Homme, et si vous le souhaitez, lisez les 29 articles suivants;je souhaite que cette lecture vous aura apporté un peu de tolérance.

Comments are closed.

À lire également