Community

Cérémonie interreligieuse et marche commémorative

Genève, jeu 1 décembre, 18:30
Bars & Clubs

Dialogai fait sa crise

Genève, sam 3 décembre, 22:00
Bars & Clubs

Babylon LGBT Party

Lausanne, sam 17 décembre, 23:00

Les étudiants chrétiens veulent faire la loi dans les HES

Les établissements de formation en travail social s'inquiètent de l'activisme croissant de groupes d'étudiants évangéliques. Ces talibans à la mode helvétique réclament notamment que l'homosexualité soit considérée comme une «maladie».

Des étudiants chrétiens fondamentalistes s’affirmeraient de manière de plus en plus agressive du côté des Hautes écoles sociales de Suisse alémanique. Selon la «SonntagsZeitung», on y constate une recrudescence de prosélytisme, des pressions pour imposer les points de vue chrétiens et même, à Saint-Gall, l’occupation d’une salle pour des études bibliques. L’une des principales revendications des «fischli» («petit poisson», signe de ralliement des chrétiens évangéliques), comme les appellent les autres étudiants, seraient la reconnaissance de l’homosexualité comme une «maladie».

La situation serait particulièrement tendue dans la plus grand structure du pays, la HES du Nord-Ouest de la Suisse, basée à Bâle et Olten (SO). Des commentaires homophobes auraient été relevés dans des forums, des débats, voire pendant les cours, certains comparant l’homosexualité à la pédophilie. Dernièrement, la direction a adressé à ses étudiants un document intitulé «Principes de respect de la diversité». Il appelle les étudiants à faire preuve de courage civique. L’homophobie et les tentatives de prosélytisme, même exprimées «dans un cadre informel» ne doivent «pas rester sans réponse», peut-on y lire.

One thought on “Les étudiants chrétiens veulent faire la loi dans les HES

  1. Merci pour votre article sur les interventions détudiants chrétiens dans des HES de Suisse alémanique. J’aprouve tout à fait l’article mais le titre est n’est pas exact, il faudrait dire « Des étudiants chrétiens … » vu qu’ils ne représente qu’une partie de la sensibilité chrétienne.
    Marc Sermier

Comments are closed.