Culture
#Drag

Sasha Velour, The Big Reveal Live Show

Genève, ven 5 avril, 19:00
Culture
#ballroom #Danse

Candyland Kiki Lab

Lausanne, ven 23 février, 18:00
Bars & Clubs
#places à gagner

LSDXOXO

Neuchâtel, sam 16 mars, 23:00

Le Calcio joue à «qui est gay?»

Habitué des vestiaires, un reporter sportif italien a lancé quelques indices pour identifier les joueurs gay évoluant au sommet du championnat transalpin.

Un journaliste sportif en vue, Paolo Colombo s’est laissé aller aux jeux des devinettes, mardi soir sur le plateau d’un talk show. Affirmant que la Juventus avait toujours été «pleine de gays», il a ajouté que l’un d’eux évoluait actuellement «entre le milieu de terrain et l’attaque». Avec quelque gourmandise il a aussi lâché qu’un autre joueur homosexuel venait «de quitter le Milan (AC).» Deux homos à trouver parmi une quarantaine de «suspects» potentiels: la petite phrase a immédiatement déclenché une vague de suppositions tous azimuts sur les forums dédiés au foot italien. A tel point que l’une des principales plateforme de discussion des tiffosi a prudemment rayé le sujet de ses thèmes de conversation.

Ouvertement gay, Colombo a raconté à cette occasion qu’il avait eu une «une relation avec un joueur étranger à la fin des années 90, qui s’est ensuite marié». Il décrit l’omerta qui règne autour de l’homosexualité dans le foot professionnel comme une forme «d’autodéfense» très efficace du milieu footballistique. Celle-ci aurait notamment permis de censurer des photos compromettantes, par exemple de joueurs nus prenant le soleil en virile compagnie.

L’an dernier, le coach de l’équipe d’Italie Marcello Lippi avait juré «ne pas avoir vu un seul joueur gay dans le Calcio.» L’association LGBT Arcigay avait répondu en estimant leur nombre à une vingtaine, pour les 20 clubs de Série A, la première division transalpine.