Bars & Clubs

Bordello Happy New Year

Lausanne, sam 31 décembre, 23:00
Bars & Clubs
#Cruising

HRDR #12

Bâle, sam 17 décembre, 23:00
Agenda
#Théâtre

Music Hall

Genève, lun 5 décembre - dim 18 décembre

Disney puni par la Floride

Disney puni par la Floride
@sushioutlaw on Unsplash
Contre-attaque de l’Etat de Floride, après que les collaborateur·rice·x·s de Disney se sont mobilisé·e·x·s face à une loi au titre évocateur: «Don’t say gay».

L’état de Floride vient de suspendre le statut spécial de l’entreprise Disney, figure de proue de l’économie locale avec son parc d’attractions situé à Orlando. La marque américaine bénéficiait d’une exemption vis-à-vis de certaines réglementations de l’Etat du Sud des USA depuis les années soixante. Ce tour de vis fait suite à la mobilisation des employé·e·x·s de Disney face à une loi promulguée par le sénateur Républicain Ron DeSantis, qui empêche le personnel enseignant de discuter de questions LGBTIQ+ durant les premières années de l’école primaire, et limite ces discussions dans les autres degrés scolaires.

Pour rappel, Bob Chapek, le PDG de Disney s’était tout d’abord retenu de tout commentaire face à cette loi, avant de se positionner publiquement en faveur des personnes LGBTIQ+, suite à la mobilisation des employé·e·x·s de sa firme. Cette prise de position, ressentie comme une provocation par le gouverneur, a entraîné la signature d’une loi qui suspend dès juin 2023 le statut spécial de Disney en Floride. Disney prend aujourd’hui en charge, pour son parc d’attraction, des services de base comme le ramassage des ordures, la brigade des pompiers ou le traitement des eaux. La fin de ce statut spécial s’accompagne d’une crainte de la part d’élu·e·x·s locaux·ales qui pressentent un report de ces services coûteux sur les finances de l’État.