Monde

Au Texas, des parents d’enfants trans* accusés de mauvais traitements

Au Texas, la directive du gouverneur Abbott considère que les parents qui accompagnent leurs enfants trans dans des procédures gender affirmative sont pénalement répréhensibles.

Une directive publiée le 22 février dernier sous l’impulsion du gouverneur texan Greg Abbott assimile les bloqueurs de puberté prescrits aux adolescent·e·x·s trans* à des actes de maltraitance commis par les parents.
Dans ce contexte, on a appris le mardi 2 mars que la mère d’une adolescente trans* avait été suspendue par son employeur – les services texans d’aide à la famille – et avait reçu la visite d’un inspecteur. Celui-ci enquêtait pour savoir si sa fille de 16 ans «n’était pas en train de faire sa transition du sexe masculin vers le sexe féminin».
La famille, assistée par l’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), a saisi la justice pour bloquer cette enquête, et plus largement invalider la directive Abbott.
Le mercredi 3 mars, l’ACLU a annoncé que le tribunal de district du comté de Travis a temporairement empêché le département des services familiaux et de protection du Texas d’enquêter sur ses clients pour avoir fourni un traitement médicalement nécessaire à leur enfant trans*.


C’est une toute petite digue qui se dresse contre les offensives transphobes de certains états américains.

_________________
3 mars 2022   Thèmes: Étiquettes : , ,

À lire également