Monde

La Belgique sous le choc d’un nouveau meurtre homophobe

Crime homophobe Belgique Beveren
Le corps a été découvert samedi dans un petit parc de Beveren, en périphérie d'Anvers. Photo: RTL Infos.

Trois ados sont accusés d’avoir battu à mort David P., un homme gay de 42 ans piégé sur Grindr. C’est le quatrième meurtre de ce type en dix ans en Belgique.

Le public belge a découvert ce week-end le visage de David P., tué samedi dans un parc de Beveren, une commune de l’agglomération d’Anvers. Selon la presse flamande, David P. a été battu à mort à la suite d’un guet-apens tendu sur l’app de rencontres gay Grindr. Trois suspects sont auditionnés: il s’agit de mineurs de 16 et 17 ans, qui se sont rendus eux-mêmes à la police. Het Laatste Nieuws précise qu’ils étaient déjà connus de la justice pour des faits de vandalisme et de vols avec violence. Ils auraient précédemment agressé deux autres personnes de la même manière.

Bien que le Parquet se refusait à qualifier le crime pour l’instant, plusieurs membres du gouvernement belge, à commencer par le Premier ministre, ont condamné un acte «homophobe». «Qu’une chose soit bien claire: nous ne tolérerons jamais cette violence chez nous», a tweeté Alexander De Croo.

Découragement
La tragédie de Beveren n’est pas sans précédent en Belgique. En dix ans, trois meurtres ont eu pour toile de fond des lieux ou des apps de drague gay. Le premier avait durablement marqué les esprits: l’assassinat d’Ihsane Jarfi, 32 ans, à Liège en 2012. Le père de ce dernier – un ancien enseignant de religion islamique désormais engagé contre l’homophobie auprès des écoles – a exprimé un sentiment de découragement au lendemain de ce nouveau drame. «Il n’y a pas de caisse de résonance et, dès que ces jeunes rentrent chez eux, leurs parents leur diront peut-être le contraire et ce sera fini», a-t-il confié au quotidien Le Soir.

1 comments

Comments are closed.

À lire également